COACHING AVEC LIONEL ROCHETTE PRÉPARATEUR PHYSIQUE DE L'OAC

Lionel Rochette est le préparateur physique de l'Olympique d'Alès en Cévennes dont il est aussi l'entraineur adjoint pour la 4e saison. Lionel c'est 12 ans de terrain et à travers son regard, il va nous faire partager son approche, c'est 150 séances de coaching par an, c'est une approche qui a évolué...qui est en constante évolution. Comme il dit, "il faut être à la page tous les jours". Et cette approche de ce métier qu'il aime tant, il va nous la faire partager à travers 4 grands thèmes: la vivacité, l'endurance, la force et la coordination. Avec comme premier grand thème en ce premier samedi... LA VIVACITÉ

La vivacité est une approche qui se pratique à J-1 d'un événement. "Attention de ne pas confondre vivacité et vitesse" nous dit Lionel. La vivacité est une activité polymorphe dans la vitesse multidirectionelle à haute fréquence. Pour faire plus simple, c'est l'explosivité multi orientée. Avec plusieurs composants, qui font qu'elle peut s'expliquer de différentes façons. Déjà, un contexte biomécanique qui concerne tous les régimes de contraction et l'explosivité multi forme, c'est à dire des freinages, des changements de direction, des courbes. Une modalité physiologique avec un effort très qualitatif, très bref, très court et très intense sans création de fatigue. ce sont souvent des exercices de moins de 3 seconde, de moins de 10 mètres ou la récup doit être complète. Une approche bio informationnelle qui permet de différencier les différents signaux (visuel, auditif ou kynestésiste). Cela doit apporter des réponses motrices tel des parcours syncopé, ponctué de rupture et d'inversion des vitesses, de déplacements multidirectionnels tel les haies, les piquets, les cerceaux, les virages ou les stops et redémarrages. Une approche bio-énergétique à base d'efforts courts et intenses. Il faut garder un principe de fraicheur physique et mentale, les exercices sont à faire en début de séance. il faut une intensité maximale. Et enfin un échauffement spécifique. Mais il faut faire attention au calibrage de ce type d'efforts. C'est la base du travail, si tu respectes tout ce calibrage, tu fais moins d'erreurs. On est en intensité maximale, sur du un contre un tout le temps, sans création de fatigue, avec un engagement total, une récupération totale, une qualité maximale de l'exécution sur la base d'effort très bref de moins de 3 secondes. Les pistes méthodologiques sont les gammes athlétiques, le pilotage des appuis, la fréquence acyclique, le gainage et la proprioception et l'explosivité. En amont du travail, le gainage est très important. "Le mec qui n'est pas gainé n'ira pas vite" précise Lionel. Le but recherché est l'explosivité de tous les régimes de contraction. Qu'ils soient concentriques, excentriques ou pliométriques. Les trois doivent être explosif. Pour conclure, Lionel rajoute que "l'impact est neuromusculaire. l'objectif d'un entraineur est d'être prêt le jour J. Plus tôt, on travaille cela, mieux c'est. C'est à travailler chez les jeunes à partir des U12"





Commentaires