L’ALLIANCE NIMES/MONTPELLIER BATTUE MAIS AVEC DES REGRETS

Nimes/Montpellier ou l’histoire d’un antagonisme. Les deux clubs de tennis de table de l’ASPC Nimes et du Montpellier TT  en ont fait eux une force... Et à l’occasion de la première journée du championnat de France Pro 2020/21, l’ANMTT, il faudra s’y habituer, à failli réussir un gros coup. Face à une des belles équipes de ce championnat, le TT Saint Quentin, les nîmoises Rachel Moret et Jee Ming Hyung se sont procurées des balles de match dans les deux premières confrontations. 1 pour la Suisse et 4 pour l’Australienne d’origine coréenne. Deux parties qui auraient pu basculer en faveur des nîmoises. Malheureusement après ces deux premiers simples, les filles de Florent Habuda se sont retrouvées mené 2/0. Les Saint Quentinoises faisant à chaque fois parler leurs meilleurs classements. Rageant parce que les nîmoises auront mené dans ces deux premiers simples, rageant parce que elles auront eu des occasions de conclure, rageant parce que dans le simple suivant Jennifer Jonsson la suédoise de Nîmes expédiait vite fait bien fait le match en s’imposant 3/0 (11/7 11/8 12/10) face à Le Mansec pourtant mieux classé qu’elle et qui l’avait battu la saison dernière. Le quatrième simple ne se passait malheureusement pas comme les nîmoises l’espéraient. Ayant pu analyser le jeu de la nouvelle recrue nîmoise Jee Min Hyung, la russe Mikhailova ne laissait aucune chance à son adversaire, concluait rapidement la partie 11/6 11/9 11/8 et apportait le troisième point victorieux à son équipe. On est passé tout prêt d’un belle perf et les nîmoises vont devoir vite se reconcentrer car mardi 20 dans la salle de Pablo Neruda, elles reçoivent Poitiers. 





Commentaires