LE BHNM GAGNE DANS UN CONTEXTE SANITAIRE PESANT

Initialement prévue à 20h15, la rencontre entre Bouillargues Handball Nimes Métropole et l’ASUL Vaulx en Velin a été avancé à 18h afin de permettre aux supporters présents de pouvoir rentrer avant le couvre-feu. Et si les tribunes étaient un peu moins garnies, comme me le disait le président Sylvain Maestrini « c’est toujours mieux que le huis clos ». Une rencontre que les Bouillarguaises attaquaient de la meilleure des manières. Grâce à une Manon Lachaize déchaînée en début de match et auteure des trois premiers buts de son équipe, les gardoises faisaient un mini break, comptant jusqu’à 3 buts d’avance. Mais n’aimant pas les choses trop faciles, elles laissaient leurs adversaires revenir dans le match. Et c’est sur un score de 16/16 que les deux équipes rejoignaient les vestiaires. Mais au retour des vestiaires, le match changeait complètent de physionomie. Les bleues infligeaient un 9/2 à leurs adversaires grâce à une défense plus musclée et une attaque qui ne gâchait rien. Delphine Cendré la coach faisait alors tourner son effectif et se permettait de faire rentrer ses 4 jeunes pousses, Lachaize, Rival, Hassanaly et Charline Roelandt, jeune sœur de la capitaine Chloé Roelandt, en même temps. Dans les buts Andrea de la Torre, avec 10 arrêts, allait être élue joueuse du match. Après être monté jusqu’à 9 buts, un peu de décontraction ramenait le score à un écart plus normal. Les Bouillarguaises finissaient par s’imposer 31/28. Et que ça fait du bien!! Comme me l’a confirmé après le match la coach Delphine Cendre “ C’est très sympa d’avoir gagné ce soir car on sait pas quand seront les prochains matchs. L’objectif d’aujourd’hui, c’était déjà de faire un match, prendre du plaisir et le jouer comme si c’était le dernier. C’est ce que j’avais dit aux filles car on sait jamais ce qu’il va se passer. Donc contente d’avoir fait un match et contente d’avoir gagné même si y a beaucoup de choses à travailler. En première mi-temps, on commence pas trop mal mais après on se met en difficulté toute seule. On perd des ballons, on prend des tirs trop tôt, top approximatif et elles reviennent. On les laisse remonter avec nos erreurs. A la fin de la première mi-temps, il n’y a que match nul. Et on resserre un peu les vis à la mi-temps surtout sur notre défense. On avait pris 16 buts et c’était beaucoup trop. Donc on a bien resserré la défense en début de deuxième et l’écart s’est fait naturellement parce que notre attaque reste prolifique depuis quelques temps. Il faut s’appuyer sur le premier quart d’heure de la seconde mi-temps quand on va rencontrer, enfin je l’espère si la situation le permet, des équipes plus difficiles... La suite? C’est ce qui est pénible, on sait jamais une semaine sur deux si on va jouer, Clermont notre prochain adversaire n’a pas joué cette semaine car elles ont 6 cas de Covid, elles doivent se refaire tester lundi pour savoir ou elles en sont. On espère vraiment qu’elles vont venir pour que nous on garde le rythme. Parce que c’est pénible de jouer une semaine sur deux.”





Commentaires