LE RCN ENCHAÎNE FACE À DRANCY

L’objectif était clair pour le Rugby Club Nimois. Gagner pour enchaîner une deuxième victoire. Avec si possible la manière et les bonnes dispositions entrevues la semaine précédente a Nuit Saint Georges. Ça n’est pas vraiment pas passé comme cela. Certes, les joueurs de Jean Michel Millet l’ont emporté mais ils ont éprouvé les pires difficultés pour battre une vaillante équipe de Drancy. Les banlieusards frappaient d’ailleurs les premiers par la botte de leur demi d’ouverture Perrod. Juste avant le quart d’heure de jeu, l’arrière nîmois Samuel Roche égalisait du pied lui aussi. Puis il donnait l’avantage par deux fois aux nîmois aux 20e et 30e. Les dix dernières minutes de la première période voyait les joueurs de Drancy de faire pénaliser de deux cartons jaune et le RCN en profitait, au terme d’un gros temps fort, pour marquer un essai de pénalité. La mi-temps était atteinte sur le score de 16/6. Roche toujours lui passait une nouvelle pénalité 19/6. On pensait à ce moment là que les rouges nîmois allaient faire cavalier seul mais il n’en fut rien. Les 13 points d’avance fondaient sous le beau soleil nîmois de cette fin de mois d’Octobre. 19/9 puis Choireau et Chiker se faisaient sortir. En supériorité numérique Drancy ne laissait pas sa chance de revenir au score a 19/14. Allait on assister à un scénario catastrophe? Sur une belle relance, Roche encore et toujours lui, mettait les joueurs de Drancy à la faute. Il’se chargeait de passer la pénalité qui offrait la victoire 22/14 au RCN. Mais que ce fut dur. Au micro de Canal30, Jean Michel Millet savourait cette deuxième victoire avec une petite dédicace à l’arbitre du match “ Quand th joues à ce jeu, seul la victoire est importante. Après la manière, on aurait aimé que ce soit différent et qu’on valide un peu le travail qu’on avait fait a Nuit Saint Georges, c’est pas le cas. Pour quelles raisons? On va regarder la vidéo et on va essayer de comprendre. L’arbitrage nous a quand même pas favorisé. On prend un carton rouge, un carton jaune, on prend 10 pénalités en 10 minutes à la fin. On regardera on vérifiera mais je pense qu’il y a un moment donné ou il faut que l’arbitrage soit cohérent. Alors je vais pas me cacher derrière ça parce que y a beaucoup de travail. On a rectifié la mêlée, c’est un point positif. Après on a pas réussi à mettre notre jeu en place alors que la semaine dernière c’était un peu mieux. L’enseignement c’est qu’il faut jouer tout le temps à 100% à ce jeu.”



Commentaires