L'EXPLOIT POUR BEAUCAIRE, L'OAC ET AIGUES MORTES QUALIFIÉS AVEC BEAUCOUP DE SÉRIEUX

Un but aura suffit...un penalty de l'inévitable Abdoul Sylla et l'exploit est la. Le Stade Beaucairois a réussi son coup samedi après midi en éliminant de la Coupe de France le FC Sète, club de National. Deux divisions d'écart séparaient les deux équipes et sur le terrain après un gros premier quart d'heure des héraultais, on a guère vu de différence. Et c'est juste avant la mi-temps sur un penalty que Sylla délivrait le peuple beaucairois. Un avantage que les joueurs de Sofyan Carletta allaient réussir à garder tout au long de la seconde période pour offrir à leur coach le plus grand exploit de sa carrière d'entraineur (lire Midi Libre du 18/10). Joint au téléphone, le directeur sportif Arnaud Martinez rendait un bel hommage aux joueurs et au coach gardois " Cette victoire revient surtout aux joueurs at au coach. C'est plutôt pas mal comme samedi" Quand je lui parlé d'Abdoul Sylla, encore buteur et tellement important dans le bon début de saison beaucairois et a qui je lui ai dit qu'il allait falloir décerner le Ballon d'Or, le directeur sportif beaucairois a rajouté après avoir ri à ma proposition "Abdoul, il commence a être très connu. avoir un joueur de son expérience, c'est important. Il apporte sa sérénité. Il sait imposer le tempo, rassurer ses coéquipiers" et il tenait à rendre un bel hommage au coach Carletta "Les joueurs ont respecté le plan de Sofyan même quand Sète a attaqué pied au plancher pendant 15 minutes. Sofyan est très important dans cette victoire car son message passe bien. Il a dit aux joueurs de profiter du moment, qu'il fallait essayer de leur faire mal. malgré l'expulsion contre nous, ça s'est bien passé. On a joué comme on sait jouer.". Pour finir, il a tenu à remercier des personnes de l'ombre qui ont œuvré pour que cette journée soit encore plus belle "je voudrais aussi remercier les bénévoles qui ont participé à l'organisation du match. Surtout un samedi à 16h. cette victoire est aussi pour eux". Concernant le tirage, Arnaud Martinez aimerait "un petit pour souffler un petit peu. même si il faut être vigilant, on en est le meilleur exemple."

L'Olympique d'Ales et l'USS Aigues Mortes ont fait preuve de beaucoup de sérieux ce dimanche pour se qualifier pour le 6e tour. Opposés dans deux derbys gardois à l'US du Trèfle et au CO Soleil Levant, les deux clubs hiérarchiquement supérieurs ses ont qualifiés au terme de deux matchs qu'ils ont pris avec sérieux et avec beaucoup de respect pour leurs adversaires. L'OAC avait besoin de se rassurer, la victoire 0/6 grâce notamment au quadruplé de Quiss Maconda, aura permis d'emmagasiner de la confiance avant le déplacement de ce week-end à Fabrègues. Quiss Maconda qui me déclarait après le match " Je suis très content de retrouver le chemin des filets car ça faisait un moment que j'attendais ça donc je suis très très content. Je remercie l'équipe et comme je le dis toujours c'est travaillant que ca paie et aujourd'hui ça a payé. Je suis très content pour la qualification au 6e tour. Place au championnat maintenant. par rapport au championnat, il ne faut pas s'inquiéter, on travaille pour. C'est vrai qu'aujourd'hui on a perdu des points mais on a un bon groupe et une belle équipe. je sais que tout va se remettre dans l'ordre. C'était bien de marquer, maintenant il faut confirmer contre Fabrègues. Après on verra bien la suite. la coupe de France c'est passé, maintenant c'est Fabrègues". Aigues Mortes s'est lui qualifié avec la manière. Devant un public tout acquis à la cause des nîmois, les saliniers ont fait preuve de beaucoup de sérieux notamment en première période ou ils ont marqué trois fois pour mener 0/3 au retour aux vestiaires. Malgré une belle réaction d'orgueil des joueurs de Soleil levant qui aurait mérité un autre sort, les joueurs de Yohan Borg marquait une 4e fois pour une victoire finale 0/4. Il y aura donc trois clubs gardois au 6e tour de Coupe de France. 

Crédit photo: Eric Doladille - Midi Libre Nîmes



Commentaires