L’USAM SE RASSURE AVANT BUCAREST

Après deux défaites consécutives face au PSG en Lidl Starligue et Kristianstad en EHF European League, l’USAM se déplaçait à Ivry pour gagner et par la même occasion se rassurer. Et cette première période montrait que les nîmois prenaient le match par le bon bout. Incisifs en attaque à l’image de Quentin Minel et Vid Kavticnik, les nîmois prenaient vite les devants en menant de 4 buts au quart d’heure de jeu. Mais la vitesse Ivreenne et la taille de Robin Dourte gênaient la Green Team. Ivry revenait petit à petit mais l’USAM accélérait une nouvelle fois pendant les 4 dernières de la première mi-temps pour rentrer aux vestiaires avec 3 buts d’avance 15/18. Dès le début de la deuxième période, l’USAM perdait Lou Derisbourg coupable d’une main au visage sur un joueur d’Ivry et sanctionné d’un carton rouge. Remi Desbonnet peu en réussite face aux attaquants locaux laissait sa place à Teodor Paul. A la 40e minute, la Green Team comptait 5 buts d’avance 18/23 puis 6 buts à la 43e. A 4 jours d’un déplacement à Bucarest dans le cadre de la Coupe d’Europe, Franck Maurice se lançait dans des rotations d’effectif. Les nîmois se retrouvaient alors en supériorité numérique et marquaient deux fois dans un but vide pour porter le score à 24/30 à moins de 5 minutes du coup de sifflet final. Julien Rebichon au poste de pivot portait le score à +8. La messe était dite pour l’issue de ce match. Nîmes, vainqueur 25/33, s’est rassuré avant son déplacement à Bucarest grâce au bras en feu de Minel et à la très bonne deuxième période de Teo Paul dans ses buts. Quentin Minel qui déclarait après le match « on a su rendre une copie plus conséquente que lors des deux derniers matchs donc on est satisfait »


 

Commentaires