GILLES SENI VAINQUEUR DU CHALLENGE GARDOIS DES TRAILS

Hier, les organisateurs du Challenge Gardois des Trails ont pris la décision de valider le classement général 2020 en l'état. Ce sont donc 5 épreuves, le trail du Coutach, l'Enavytrail, le CevenTrail, le trail d'Anduze et le trail des Avens, qui auront permis à Céline Coves Chatard et Gilles Seni de succéder à Sophie Clémont et Florian Aujoulat. Et c'est le vainqueur du classement général masculin qui répond a mes questions. Le généracois a triomphé avec 400 points d'avance sur un Jérémy Martin qui aura remporté les 4 trails qu'il aura couru. Mais le classement a été calculé sur 5 épreuves. Anthony Bernard est monté sur la 3e marche du podium. 

JS30:Salut Gilles, content de cette victoire finale? 

GS: Salut Ju et bonjour à tout le monde! Oui bien évidemment je suis très content de cette victoire dans le Challenge Gardois des Trails 2020. J'ai pris énormément de plaisir sur chaque épreuve, même s'il y a eu des moments plus difficiles que d'autres. A chaque course j'ai donné le maximum pour ne rien regretter et je vois qu'au final ça m'a sourit. Ce challenge est riche et varié, même si cette année il a été fortement amputé. Dans l'ensemble on va dire que je suis content d'avoir mixé les trails longs et les trails courts comme je le souhaitais et que ça ait donné ce résultat. Je veux aussi saluer les performances de Jeremy Martin, qui mérite amplement les honneurs sur ce challenge. Il est deuxième avec une course en moins, il a remporté avec brio, les 4 épreuves auxquelles il a participé. Il est monstrueux et même au dela des frontières du Gard. Une sacrée cylindrée ! Tu en parles souvent et tu as bien raison de le suivre! Moi je n'ai jamais pu le suivre, sauf à l'échauffement (rires)

JS30: On arrive à savourer une telle victoire dans une si drôle de saison? 

GS: Le challenge est un fil rouge sur une année, qui même si elle fût particulière, a eu le mérite d'exister. Certains organisateurs n'ont pas pu nous offrir leur étape mais je sais qu'ils ont tous fait le maximum. Alors à mon niveau, c'est baskets aux pieds que j'ai essayé de leur montrer que moi aussi je faisais le maximum dès qu'un départ nous était possible ! Ainsi j'ai toujours couru avec le sourire pour savourer chaque instant. Alors vu que j'ai savouré les épreuves maintenues, par définition je savoure la saison qui nous a été offerte.

JS30: Comme Flo Aujoulat, vainqueur l’an dernier, tu as fait preuve d’une sacrée régularité. C’était ton objectif en début de saison? 

GS: J'avais dit que je reviendrais fouler nos terrains de jeux Gardois après avoir passé une saison sur le challenge de Provence. La régularité et la gestion c'est quelque chose qui me caractérise. Mais cette année, en accord avec le coach (Mickael Magalhaes), j'ai tout fait pour prendre plus de risques et tenter encore plus et ça a plutôt bien fonctionné. Je voulais faire mon maximum, me faire plaisir, me lâcher, prendre de plus en plus de risques en course et ne pas calculer. Je suis revenu sur le challenge, avec pour principal adversaire, MOI. Je l'avais dit, je viendrais participer aux épreuves les plus longues avec le risque d'abandonner sur une épreuve et donc de ne marquer aucun point. Car ce sont bien les longues distances qui me font vibrer dans ma pratique. J'adore la gestion, la préparation, chaque instant, chaque geste, chaque chose, chaque foulée, tout compte, c'est multi-paramètres ! Je vis le trail à chaque course. Il faut être lucide du départ à l'arrivée. Ne rien négliger que ce soit à l'entrainement ou en course. Tout compte. Je suis passionné et pourrait en parler des heures... Alors oui c'était un objectif de performer dans mon département, mais je ne me voyais quand même pas gagner. Puis au fil des épreuves, j'ai vu que je pouvais titiller le haut du classement et j'ai commencer à y croire.

JS30: Ton meilleur souvenir cette saison? 

GS: Franchement dans une saison, il y a énormément de bons souvenirs. J'ai appris plein de choses sur moi. Comme je le dis, je trouve dans chaque séance, et même course, des réponses, des pistes d'améliorations. J'essaie de tirer profit de tout, et aussi de tous ceux qui m'entourent. C'est là que je puise l'énergie et la force pour avancer le dimanche ! Donc ce n'est pas un, mais des souvenirs ! S'il faut en citer un, je pense vraiment à Anduze sur le 70km. Il faut lire mon récit pour comprendre que ce jour là, j'aurais pu faire mieux, j'y ai cru, j'ai tenté, comme j'aurais pu abandonner, là aussi j'y ai cru... Il m'a fallu batailler, contre moi même, pour parvenir au bout de cette épreuve dantesque et caniculaire. Là encore j'ai été accompagné, porté, soutenu et c'est ainsi que j'en suis arrivé au bout ! Même ceux qui n'étaient pas physiquement présents ce jour là, étaient avec moi. Je ne sais pas l'expliquer, mais je les sentais, vraiment ça compte ! Je sais les sacrifices que je fais et je connais aussi les sacrifices que d'autres font pour moi. Alors pour ça, je ne peux que me surpasser.

JS30: Tu penses déjà à la saison prochaine? Tu la vois comment te concernant?

GS: C'est difficile de se projeter actuellement. Je vais prendre le temps de la réflexion. Mais il se pourrait bien que ça se passe encore une fois dans le coin en raison d'une part du contexte actuel et d'autre part parce qu'il y a d'autres courses que j'aimerais faire ou refaire. Je veux aussi soutenir nos organisations locales, c'est important. C'est quand même super d'avoir de telles épreuves proches de chez nous. De plus, j'ai aussi besoin d'un fil rouge sur une année, et vu que j'ai des reports de dossards sur des courses du challenge, il n'est pas impossible que j'y participe de nouveau. Mais je me répète, pour moi l'essentiel se trouve dans l'entrainement, dans ce goût de l'entrainement, de l'enchainement et le respect d'un programme, dans le partage des séances, dans le dépassement de soi, dans l'apprentissage. Tant que je me régale à ce niveau, et que je maintiens l'équilibre Sports et Autres alors ma saison sera réussie.  Vous l'aurez compris, je n'avance pas tout seul mais bien entouré. Sans ça, rien n'est possible. Il faut vivre ses passions avec justesse.



Commentaires