L’USAM SE RASSURE MAIS PAS SANS TREMBLAY

Quinze minutes brouillonnes au tir avec beaucoup de maladresse et indisciplinées avec trois exclusions de deux minutes. Voilà comment l’USAM, handicapé par les absences de quasiment une équipe (Desbonnet, Tobie, Vid, Salou, Nyateu et Poyet) a commencé son match face à la lanterne rouge de Lidl Starligue Tremblay en France. Et forcément le résultat s’en ressentait au tableau d’affichage avec un score de 6/9. Puis la machine s’est mise en route. La défense redevenait perméable, Teodor Paul sortait les arrêts qu’il fallait à l’image de ce double arrêt qui sonnait un vent de révolte. Les nîmois passaient alors un 4/0 et prenaient la tête à la 20e minute suite à un but de Hesham. La suite était un mano à mano jusqu’à une minute trente de la mi-temps ou Sanad puis Minel faisaient un mini break. L’USAM regagnait les vestiaires avec deux buts d’avance 16/14. Le début de la seconde période pouvait laisser craindre le même début que la première avec deux tirs ratés et un 2 minutes, non justifié, pour Dupuy. Mais la Green Team rectifiait rapidement le tir. En étant sérieux juste ce qu’il faut, les joueurs de Franck Maurice faisaient grimper l’écart à 5 buts. Mais Tremblay ne lâchait rien et passait un 0/4 aux nîmois qui ne mettaient plus un pied devant l’autre. Acquevillo redonnait deux buts d’avance au prix d’un passage en force que les arbitres ne sifflaient pas. Tant mieux pour Nimes. Mais les verts allaient se faire peur jusqu’au bout, une habitude actuellement. Sanad transformait à la 59e minute le penalty de la gagne. Avec 3 buts d’avance et moins de 30 secondes à jouer la messe était dite. Teodor Paul d’un dernier arrêt parachevait cette victoire 30/27. 


Commentaires