POUR SA REPRISE, L’USAM FAIT ROMPRE LA DÉFENSE DE ISTRES

Ça faisait un moment qu’on avait revu l’USAM sur un parquet, depuis le match de Presov en EHF Cup pour être précis. Ce qui explique le mode diesel sur lequel les protégés du président Tebib ont débuté ce match. 20 minutes, c’est le temps qu’il a fallu à l’USAM Nimes Gard pour se chauffer et faire un petit break dans cette première. La faute à la coupure qu’a connu le club du aux cas de Covid dans son effectif ou à l’absence de son public si précieux. Des les premières minutes, les istréens imposait leur défense, la meilleure de Lidl Starligue au moment où débutait ce match, grâce notamment à une succession d’arrêt de son gardien Arnaud Tabarand. Malgré un échec sur un penalty, Mohammad Sanad semblait plutôt en jambe. Mais les nîmois ne parvenait pas à faire le break. Arrivait alors la 20e minute, moment que choisissait la Green Team pour resserrer sa défense et voir Remi Desbonnet dégoûter les attaquants provençaux. Le capitaine Julien Rebichon et Sanad sur leurs ailes faisaient le job et l’écart gonflait rapidement. En 6 minutes, le score passait de +2 à +6, pour atteindre 5 buts d’écart 16/11 à la pause. 
La deuxième période reprenait comme s’était terminée la première. L’attaque nîmoise prenait le pas sur la défense de la formation de l’ancien joueur de l’USAM Gilles Derot. L’écart gonflait vite pour monter jusqu’à +9. Les nîmois avaient deux balles pour porter cet écart à 10 buts mais les deux fois en contre attaque Gallego et Tobie trouvaient Clément Gaudin...ou ses poteaux. La bonne entrée de ce dernier, l’absence du public...et Istres se relançait un peu. L’écart redescendait à 5 buts et le match s’installait dans un faux rythme. Finalement la Green Team s’imposait sans trop trembler 30/25. 






Commentaires