GALLON PREND LA TÊTE, MICHEL RATE SES RETROUVAILLES AVEC L’AJA

Un beau match entre le leader parisien du Vauverdois René Girard et un de ses dauphins, les troyens du gardien nîmois Gauthier Gallon...c’est ce à quoi l’on a assisté ce samedi au stade de l’Aube pour un des chocs de la Ligue2 BKT. Un match dans un premier temps dominé par les locaux qui allaient voir leur emprise sur le match récompensée, malgré un penalty raté, par une superbe frappe de Chambost qui nettoyait la lucarne du gardien du Paris FC. Domination qui se faisait plus forte avant la pause et qui se concrétisait par un deuxième but de Saint Louis. La soirée des Dylan troyens... Pendant ce temps là, dans ses buts Gallon passait un début de soirée tranquille. La seconde période allait l’être un peu moins car le Paris FC allait faire valoir ses galons de leader. Et si jusqu’à l’heure de jeu, la domination est troyenne, le but parisien de la 66e va totalement relancer une équipe qui n’avait pas montré grand chose jusqu’à la. En deux minutes, le PFC se crée 3 occasions, Gallon sort 2 parades de grande classe mais doit s’incliner sur la 3e. Et puis arrive cette 96e minute ou le portier nîmois est battu malgré le fait de toucher le ballon...mais au moins un parisien était hors jeu. Le but est refusé... L’estac s’impose et prend la tête de la ligue2 à égalité avec son adversaire du soir. 

Il est des jours ou rien ne va...une relance ratée, une défense amorphe à plusieurs reprises, un ballon qui ne rebondit pas comme il l’avait jugé... Pour son retour à l’Abbé Deschamps à Auxerre, le redessanais Mathieu Michel a vécu une sale soirée. Six buts encaissés et une défaite qui plonge ses chamois niortais dans le ventre mou de la Ligue2. En face son ex coéquipier Mickael Le Bihan, impliqué dans 5 des 6 buts de son équipe, était en état de grâce. La soirée cauchemar à oublier et la réception de l’AC Ajaccio qui devient importante pour rester dans la première moitié du classement. 



Commentaires