LES CROCOS, SANS ENVIE, S’INCLINENT FACE À 10 NIÇOIS

Pourtant la première période était plaisante... Après 25 minutes niçoise ou Amine Gouiri mangeait par deux fois la feuille de match, ou Baptiste Reynet nous sortait un miracle face à Jeff Reine Adélaïde, les joueurs du Nimes Olympique jouaient plus haut et prenaient le dessus sur une équipe niçoise en plein doute. Mais que c’était stérile!!! Niclas Eliasson était tout prêt de trouver la lucarne de Walter Benitez mais après 45 minutes, les deux équipes se quittaient sur le score de 0/0. Et dès le retour des vestiaires, Morgan Schneiderlin récoltait un deuxième carton jaune synonyme d’expulsion. Nimes allait jouer en supériorité numérique pendant plus de 30 minutes. Mais au lieu d’en profiter, les nîmois, pétrifiés par la peur et sans envie, ne jouaient plus. Les niçois mettaient le pied sur le ballon et c’est en toute logique que Dan Ndoye ouvrait le score à 5 minutes de la fin du temps réglementaire. Essayant de jouer le tout pour le tout...mais Benitez n’aura pas eu d’arrêt à faire, Nimes se faisait prendre en contre et Alexis Claude-Maurice crucifiait des nîmois amorphes. Le calice jusqu’à la lie!!! Battus 0/2, les nîmois voient le Stade de Reims, vainqueur 3/2 à domicile, lui passer devant. Ce soir, les nîmois sont relégables. 



Commentaires

Enregistrer un commentaire