THÉO VALLS CONCLUT EN BEAUTÉ UNE SEMAINE QUI AVAIT MAL COMMENCÉ

Le Servette de Genève du nîmois Théo Valls à connu un calendrier de fou cette semaine. Trois matchs en sept jours pour remettre à flot un calendrier perturbé par un mois sans jouer à cause de la crise sanitaire. Et les grenats et leur nîmois ne commençaient de la meilleure des manières en s'inclinant mercredi dernier dans le match en retard de la 5e journée par une défaite 2/0 dans le derby face au FC Sion. Et ce malgré une domination de tous les instants (67% de possession de balles, 21 tirs dont 10 cadrés et 13 corners). Les genevois avaient l'occasion de se rattraper, lors de la 9e journée, dans un match à 6 points face à une équipe de Lucerne elle aussi en plein doute. Mais dans un match ou le Servette est passé complètement à côté de son sujet, c'est les adversaires de Valls, titulaire mais remplacé juste après l'heure de jeu, qui s'imposaient 1/3 et plongeaient le Servette dans le doute. Heureusement, pas le temps de tergiverser avec un 3e match, le match en retard de la 6e journée. Face à un FC Zurich qui n'avait plus joué depuis la 7e journée, on semblait se diriger tout droit vers un 1/1 quand au bout du bout du temps additionnel, Théo Valls surgissait et d'une frappe d'une gauche trompait Brecher le gardien zurichois et offrait 3 points précieux à son équipe. Un Servette qui abandonne la place de lanterne rouge du championnat Suisse et qui voudra enchainer ce week-end chez le FC Bale, lui qui va pouvoir compter dans ses rangs l'ancien international français Gael Clichy. Quand à Théo Valls, il a tout simplement ouvert son compteur but en Super League. 







Commentaires