USAM NIMES/SPORTING LISBONNE...CONF DE PRESSE

"On s'est battu l'année dernière pour avoir ce genre de confrontation. Moi j'ai pris beaucoup de plaisir, pas seulement dans la victoire, aussi évidemment, a affronter ce genre d'équipe qui est du niveau de la Ligue des Champions et c'est ce qui nous fait progresser en tant qu'équipe et moi en tant que coach. Je voudrais les féliciter parce que c'était deux belles batailles physiques, deux belles batailles tactiques et on est vraiment très heureux d'avoir pu résoudre ces deux matchs à si peu d'intervalle contre une équipe de la qualité du Sporting. je leur souhaite une bonne saison et une bonne continuation." C'est en ces termes que Franck Maurice le coach de l'USAM Nîmes Gard a débuté la conférence de presse d'après match hier soir dans le salon réservé à la presse. 

"C'est une très grande satisfaction car comme je viens de le dire, battre deux fois le Sporting en une semaine, quand on voit le niveau de cette équipe c'est une grosse performance. Dans deux matchs qui ont été complètement différent dans leur physionomie. Malgré tout on a réussi à mettre en place ce qu'on avait envisagé. Y a sur ces deux matchs la, beaucoup de rotation, des joueurs qui sont apparus. J'ai beaucoup aimé ce match la parce que chacun a apporté sa pierre à l'édifice avec ses compétences. Téo a de nouveau fait une très bonne sortie. On a retrouvé du lien défensif, parce que 24 buts contre eux c'est une grosse perf. On a réussi a se projeter des le début de match et ça c'était important pour marquer des buts faciles des le début de la rencontre. On a bien géré le jeu sur grand espace. Puis après, O'B revient, Debs n'est pas loin du terrain non plus. La rentrée de Rebich dans les deux mi-temps fait du bien dans le dynamisme et ce qu'il apporte sur grand espace. On a de nouveau et Doudou et JJ qui nous apportent chacun ce qu'ils doivent apporter. Ce que j'aime bien, c'est la construction sur les deux fois une heure.(...) Il n' y a aucun lien avec le match de Aix.(...) On est passé a autre chose. ce que j'ai dit, je le répète si vous voulez c'est pas un problème. Aix était plus fort que nous...basta. On aurait pu en prendre cinq six, on en a pris treize, c'est comme ça. La qualité de ce groupe justement c'est de pouvoir enchainer sur autre chose. Ce que j'avais dit sur l'enchainement des compétitions, c'est important. Changer de compétition et affronter une équipe de la qualité de Lisbonne c'est aussi mobilisateur, ça suffit à se projeter, à être concentré, à vouloir mettre de l'envie de l'intensité. On peut être demandé aux joueurs mais moi je ne l'ai pas préparé en me disant faut se racheter. C'est jamais apparu dans la préparation."

Assis à coté de son coach, Julien Rebichon prenait alors la parole "Forcément ça fait mal à la tête après le match de Aix. Le groupe on s'est parlé vite, on s'est dit qu'on passait à autre chose, qu'on avait la chance de jouer trois jours après et de montrer un autre visage. On a rien a tirer, en tout cas de positif de ce match d'Aix, et on s'est de suite tourné vers le match de Lisbonne car on sait que c'était un match capital pour la suite. Je pense qu'on a fait preuve de caractère ce soir, on a mis beaucoup d'intensité. Défensivement j'ai vu des mecs qui touchaient. On a respecté le plan de jeu du staff. Quand tout se passe comme ça, qu'on y met les ingrédients, on existe à haut niveau."

La parole revenait à Franck Maurice qui "pense qu'on pourrait avoir deux points de plus. Je pense notamment à notre match contre Kristianstad ici, il nous manquait cet allant qu'on a eu aujourd'hui. Il manquait peut être d'agressivité, d'intensité sur ce match la. Je ferai la même réflexion que la saison passée, je trouve qu'on a progressé au fil des sorties sur ces différents matchs. On a encore appris d'un déplacement un peu exotique entre guillemets et puis on a su dans les moments compliqués, le match contre Presov en était un, les deux confrontations contre Lisbonne aussi, après Kristianstad ou après Bucarest, monter en intensité. On capte ce qu'est l'exigence de ce niveau la. Je suis vraiment satisfait de la façon mentale dont on a abordé ces rencontres.(...) Pour le mois de février, je rejoins ce qu'a dit le coach de Lisbonne, ce qui va être capital c'est les confrontations à domicile contre Bucarest et Presov. Si on gagne ces deux matchs la, on sera dans les quatre. Maintenant, on a aussi l'idée d'aller se racheter à Kristianstad. Ca sera le dernier match de poule, on verra bien ou on en sera a ce moment la. C'est loin, c'est fin février. Ya encore du chemin, je préfère aujourd'hui me projeter sur Saint Raphael plutot que sur la poule EHF."

Le capi de l'USAM Julien Rebichon rajoutait " Comme après Aix, dans trois jours on a un match, qui est capital pour la suite du championnat parce que pour jouer la coupe d'Europe ça passe par le championnat. Faut pas oublier que faut prendre des points pour être dans les objectifs notamment dans les cinq premiers pour avoir un accessit en coupe d'Europe l'année prochaine. Ca passe par une victoire face à St Raph qui est un concurrent direct pour les places européennes. on est motivé, de suite tourné sur St Raph. Bien sur, on va analyser ce qu'on a fait de bien et de moins bien ce soir. Il faut de suite se projeter sur St Raph et sur le combat qui va nous attendre samedi.(...) C'est un kiff, je prends énormément de plaisir. Tous les joueurs qui sont dans ce groupe, il y en a très peu qui avaient gouté à la coupe d'Europe avant. Je compte pas la saison dernière, on est pas allé au bout de cette saison la donc c'est pas forcément une année ou on a beaucoup appris par rapport à ce qu'on aurait du apprendre. C'est des matchs enrichissants, c'est des matchs qu'on a envie de jouer. Quand tu joues au handball de haut niveau, jouer des matchs de coupe d'Europe c'est voila... tu te fais plaisir, c(est kiffant de jouer des grandes équipes comme ça, comme le Sporting, comme Berlin qu'on va jouer encore deux fois. Le Dinamo Bucarest on a joué la bas, il s'est passé ce qu'il s'est passé dans le match mais on apprend aussi de ça, comme on a appris contre Csurgoï. Chaque sortie est différente et des cultures différentes aussi en terme de handball et c'est important d'apprendre de tout ça."

Pour finir, Franck Maurice a donné des nouvelles de Mohammad Sanad, blessé à une main pendant la rencontre "Il va passer des examens le plus rapidement possible mais y a une suspicion de fracture de la main droite. Il a mal tout le dessus de la main.(...) Dans son malheur, c'est sa main droite. Ce que je souhaite surtout, c'est qu'il soit rétabli pour son championnat du monde."




 

Commentaires