BOUILLARGUES CÈDE SUR LA FIN

C’était le choc de la D2F...D’un côté Celles sur Belle, le leader invaincu de la poule avec son statut VAP et sa joueuse phare Karichma Ekoh. De l’autre, Bouillargues sur une série de 2 victoires depuis la reprise et seule équipe a avoir tenu tête à Celles lors de la phase aller. Mais la première période ne se passait pas exactement comme les Bouillargaises l’avaient prévu. Avec 3 poteaux sur ses 4 premiers tirs, les filles de Delphine Cendré restaient un moment scotchées à un but. Et quand elles cadraient leurs tirs, elles se heurtaient à Justine Hicquebrant auteure de 13 arrêts rien que sur la première période. Et pourtant l’individuelle de Manon Lachaize sur Ekoh portait ses fruits, on n’évitait quasiment pas la star du HBCC. Mais les deux arrières, la serbe Dijana Stevin et Perrine Petiot prenaient le relai pour emmener leur équipe à la pause avec un avantage de 7 buts 19/12...et cela malgré une Typhanie Plée plutôt à son avantage. Le retour des vestiaires était tout autre, les gardoises mettaient plus d’intensité et d’impact et l’indiscipline des joueuses des Deux Sevres permettaient aux gardoises de revenir. Dans le sillage d’une Mouna Chebbah qui ne ratait plus grand chose de loin, grâce à la vitesse de ses deux ailieres Mailys Van de Voorde et Julie Godel, aux arrêts d’Andrea De La Torre qui avait remplacé Plée dans les cages et grâce à la réussite aux jets de 7m de Chloé Roelandt, les Bouillargaises revenaient à hauteur de leurs adversaires après leur avoir passé un 0/7 de 21/14 à 21/21. Le match était totalement relancé. Malheureusement sur 2 ou 3 actions, alors qu’elles avaient la possibilité de passer devant, les protégées du président Maestrini n’ont jamais pris les devants. Elles tenaient leurs adversaires à un but jusqu’à 6 minutes de la fin mais elles payaient leurs efforts lors de ces 6 minutes. Ekoh invisible jusque là, sortait deux ou trois coups dont elle seule à le secret, Hicquebrandt trouvait enfin la parade aux tirs de Mouna Chebbah. Et le BHNM s’inclinait 35/29 en ayant fait douter les leaders de la D2F. Dommage, il y avait sûrement un bon coup à jouer. 



Commentaires