LE BHNM DÉBUTE 2021 PAR UNE VICTOIRE EN GIRONDE

Premier match de 2021...mais match en retard de la deuxième journée de D2F, enfin autorisée à rejouer. En déplacement à Begles, les filles de Delphine Cendré ont attendu la deuxième période pour aller chercher une victoire 27/29 chez les partenaires de la nîmoise Victoire Nicolas, auteure de 8 buts. La première mi-temps était totalement à l’avantage des beglaises qui faisaient la course en tête à partir de là 10e minute, moment ou Chloé Roelandt prenait 4 minutes d’exclusion pour avoir râlé. L’écart grandissait pour atteindre +5. Mais dans le sillage d’une Leslie Renault en feu au tir de loin, l’écart se réduisait pour atteindre 2 buts 14/12 à la pause. Est ce le discours de Delphine Cendré dans les vestiaires mais les gardoises revenaient avec de toutes autres intentions en seconde période. Avec une Leslie Renault toujours “on fire” et une Typhanie Plée qui sortait des arrêts décisifs, le BHNM passait même devant à la 35e grâce à un but d’Estrella Piq. Des lors, les girondines ne reverraient plus les gardoises. L’écart montait rapidement à +7, 22/29. Et ce n’est pas les 8 dernières minutes passées sans marquer un but, même si on peut parier que la coach Bouillarguaise n’aura que peu aimé cette fin de match, qui allait changer le résultat final. Bouillargues s’imposait et lançait cette deuxième partie de saison qu’on espère jouée..

La gardienne bouillarguaise Typhanie Plée savourait cette première victoire de l’année 2021 “ On commence bien cette année ça fait vraiment plaisir! On savait que ça allait être un match difficile et important.  On a eu du mal à s’y mettre en début de match mais on a réussi à se libérer ensuite et ça fait du bien. Les filles en face ne nous on pas fait de cadeau et Victoire nous a bien embêté surtout moi”. Son adversaire gardoise du soir, Victoire Nicolas, regrettait elle cette deuxième période totalement ratée “ On a fait une très belle entame de match mais on a fait une deuxième mi temps catastrophique.  Bouillargues a su gérer le match avec des arrêts décisifs de Typhanie. Une Mouna Chebbah, chef d’orchestre. Et une précieuse Leslie Renaud qui avait le bras chaud. Un manque de maîtrise du côté Béglais. Pourtant nous avions bien commencé”. Rendez vous samedi prochain pour les protégées du président Sylvain Maestrini avec la réception à huis clos de Clermont.



Commentaires