LES CROCOS PAYENT CASH LEURS ERREURS À ANGERS

Une dribble mal maîtrisé de Lucas Deaux sur le premier but, une défense apathique en mode piquet sur le deuxième et un Sofiane Alakouch trop tendre sur le troisième. C’est non pas une balle que s’est tiré dans le pied le Nimes Olympiue mais trois. Et forcément après cela, il est difficile de ramener quoi que ce soir d’un déplacement chez un SCO d’Angers qui restait pourtant sur trois défaites d’affilées. Et pourtant on a vu des choses intéressantes sur l’horrible pelouse du Stade Raymond Kopa. Maîtres du ballon, les crocodiles se sont procurés des occasions par Ferhat par deux fois, par Duljevic. Mais tous ont trouvé un impeccable Paul Bernardoni sur leur route. Ils ont même marqué par Renaud Ripart sur un penalty. On était bien loin des prestations indigestes de ces dernières semaines. Mais au final, le résultat est le même. O point dans l’escarcelle, une place de lanterne rouge seul après l’étonnante victoire lorientaise sur le PSG. Dans un mois de février très compliqué pour les nîmois, il ne faudra vraiment pan se louper face à Lorient dans le match en retard du 24 février. 



Commentaires