LES CROCOS S’ENFONCENT UN PEU PLUS DANS LA CRISE

A coup de « Arpinon démission » et sous une bronca incessante, les supporters nîmois, en colère, avaient planté le décor...pour obtenir, à défaut de la tête de l’entraîneur nîmois, un sentiment de révolte des joueurs. Il n’en a rien été sur la pelouse des costières pendant 90 minutes. Si les crocos se sont rassurés défensivement, ils n’ont encore rien montré offensivement face à une équipe de Lille qui s’est elle contentée de gérer son but acquis avant la pause grâce à un nouveau but du turc Yilmaz sur une remise malheureuse de Lucas Deaux, une nouvelle fois positionné en défense centrale, lequel a pleinement assumé son erreur à la fin du match. Pourtant Jerome Arpinon avait aligné une équipe plutôt offensive avec un 4/4/2 pouvant se transformer en 4/2/4 en phase offensive, et avec un Renaud Ripart en soutien de Nolan Roux et deux joueurs d’ailes  Niclas Eliasson et Zinedine Ferhat. Mais force est de constater que cela n’a pas marché et que malgré de réelles intentions par moment, Maignan le gardien lillois n’a été que peu inquiété. Les nîmois s’inclinent finalement 0/1, n’ayant pas rassuré leurs supporters et avec un déplacement à Marseille qui se profile...samedi à 17h. 



Commentaires