CONF DE PRESSE USAM NIMES GARD - TATRAN PRESOV

15 minutes après la fin de la victoire de l'USAM Nîmes sur le Tatran Presov, les deux capitaines et les deux coachs avaient rendez vous avec la presse dans un des salons du Parnasse. 

Le capitaine et pivot tunisien du Tatran Presov Jihed Jaballah prenait la parole en premier. "On est très fatigué ce soir. Le voyage plus plusieurs joueurs blessés.  Mais je veux féliciter mes partenaires. on a perdu le match sur la fin. On a manqué de fraicheur". 

Venait ensuite le coach croate Slavko Goluza qui après avoir démarré tout doucement, s'est rapidement emporté après les deux arbitres lettons Zigmars Sondors et Renars Licis "Tout d'abord, félicitations à Nîmes qui est une équipe qui est plus compétitive et qui a plus de qualité que nous. Je suis déçu que mes joueurs n'aient pas été récompensé. Je suis fier du caractère qu'ils ont montré, de la manière dont ils se sont battus pendant le match. Mais je suis déçu de perdre. Ce sport doit être joué pour les supporters, ce qui est super important. Certaines décisions arbitrales contre mon équipe sont incompréhensible. je préfère perdre de 10 buts que comme ce soir. Je suis déçu d'être obligé de dire ce que je viens de dire mais je veux féliciter mon équipe et celle de Nîmes"

Puis c'est Franck Maurice qui se prêtait au jeu des questions "Le plus important, c'était de gagner. c'est difficile de gagner un match de coupe d'Europe. On aurait pu se le rendre plus facile. Même si je n'ai pas beaucoup douté sur l'issue du match. Ils ont fait leur match à leur rythme. On a réussi à plutôt pas mal défendre. Ca fait un bout de temps qu'on voit les jeunes dans cette équipe (...) Presov, c'est positif pour nous car les conditions du match aller avaient été difficiles. C'était un moment important dans notre première partie de saison (...) On se bat pour cet enchainement de match. Des fois, c'est un peu plus compliqué que d'autre. Le seul point pour lequel je suis d'accord avec le coach Goluza c'est qu'on fait un sport pour le partager devant un public. Merci au Green Kop qui était présent ce soir sans être la physiquement (...) On a pris les points qu'il fallait prendre. Je suis nul en maths (rires) mais le minima c'est de finir dans les 4 premiers. On veut assurer la qualif et faire ce qu'il faut pour revenir en Europe la saison prochaine. on est bien parti mais rien n'est acquis"

Enfin c'est Franck qui donnait la parole à un Julien Rebichon d'excellente humeur, ironisant sur l'arbitrage et la prise de parole du coach de Presov qui a été champion du monde et champion olympique "Moi qui ait été champion de l'Hérault en moins de 12 (rires), je trouve les propos du coach de Presov disproportionnés. Sur le match, les décisions se sont équilibrées. Tout le monde peut faire des erreurs (...) Les jeunes répondent présents sur le terrain, j'aime leur insouciance. On est 17 pros mais il ne faudra pas oublier qu'on aura utilisé 6 ou 7 jeunes (...) Je leur ai dit de ne pas paniquer à la mi-temps. sans faire offense à Presov, on est quand même au dessus. De jouer sur nos qualités. On a remis de la rigueur offensive et défensive et ça l'a fait"



Commentaires