LES CROCOS JOUEURS MAIS PAS PAYÉS

Tout le monde attendait le choc psychologique du changement d’entraîneur au moment de recevoir l’équipe en forme du moment, l’AS Monaco. Et on a failli y assister. Pourtant tout avait commencé de la pire des manières avec deux buts encaissés d’entrée de jeu. Dès la 3e minute, le Show Golovine, le milieu de terrain monégasque, commençait. Reprise du gauche sur la première occasion du match, frappe du droit à la 12ème minute....En moins d’un quart d’heure le russe venait d’assommer les nîmois qui étaient tout prêt du KO sur un 3e but de Ben Yedder à la 17ème, heureusement refusé pour hors jeu. Si Monaco a Golovine, Nimes a Ferhat. Et le milieu algérien allait faire parler sa classe en ce dimanche après midi. Il donnait une passe décisive à Lucas Deaux a la 23e minute puis y aller de son petit but à la 32e d’une belle frappe. 2/2 les compteurs étaient remis à zéro juste avant la mi-temps. Il ne se passait pas grand chose jusqu’à l’heure de jeu moment que choisissait Alexandre Golovine pour inscrire un hat-trick sur coup franc. Et comme si cela ne suffisait pas, il lançait Golovine donnait un amour de ballon à Volland qui inscrivait un 4e but. Mais les nîmois avaient décidé de ne pas lâcher et 3 minutes après le 4e but Niclas Eliasson inscrivait son 3e but de la saison. Le match était totalement relancé. Les nîmois n’allaient malheureusement pas réussir à revenir mais que ce serait il passé si Fomba n’avait pas vu sa tête heurter le poteau et sortir en corner. Le club gardois a montré “des ressources mentales et techniques sympathiques mais insuffisantes”. Les crocos ont repris espoir même si ils restent scotchés à la dernière place du classement. 




Commentaires