DÉPÉCHEZ VOUS...LE RALLYE RUN RACE SE TERMINE LE 4 AVRIL

Au départ, dans la tête de Nicolas Carbo, un des organisateurs du rallye run race, course solidaire et virtuelle, organisée du 26 mars au 4 avril, il y a l'arrêt des courses. Celui qui est le patron entre autre du BarJoe à Nîmes mais aussi un coureur du RTN s'est posé la question d'un challenge à organiser dans le respect des règles sanitaires. Les organisateurs ont voulu garder la possibilité d'un parcours découverte pour le coureur "lambda" et d'un chrono pour les compétiteurs. Avec l'aide de l'appli Strava pour les chronos sur les différents segments et il était important de maintenir le balisage sur une dizaine de jours pour pouvoir permettre à tout le monde de participer dans de bonnes conditions. "On a fait un petit parcours de 7 kilomètres, pour que n'importe qui puisse s'approprier la distance, comme les randonneurs ou les vététistes. Aujourd'hui on a dépassé les 250 participants et on espère atteindre les 400. Surtout que c'est pour une bonne cause. L'inscription est de 5 euros et l'intégralité est reversé à l'association "Diane, réseau Sein du Gard" qui se bat contre la cancer du sein. On les avait déjà aidé sur un Urban Trail, c'était l'occasion de remettre ça" nous dit Nicolas Carbo. Le parcours de 7 kilomètres se situe aux Hauts de Nîmes, toutes les infos sont sur le site et réseaux sociaux (facebook et insta). Le parcours est balisé et vérifié chaque jour. Nicolas Carbo était ravi car beaucoup de bons coureurs ont joué le jeu "ça a commencé tout doucement puis tous les bons coureurs s'y sont mis. On a eu la présence de Jérémy Martin* et de tops coureurs de la région. Jérémy détient d'ailleurs le record avec 28 minutes 26s sur les 7,2 kms qu'il nous détaille d'ailleurs "J'ai fait le parcours mardi en fin de journée. Un jolie petit tracé de 7 kms assez rapide sur les 3 premiers kms, ensuite plein de relance avec des montées, du monotrace, des virages droite gauche. Un vrai petit trail. Un réel plaisir de raccrocher un dossard même en virtuel". C'est d'ailleurs devenu une véritable compet entre coureurs, Dorian Lopez et Dimitri Chauveau échouant très prêt du record de Jérémy, et cela pour le plus grand plaisir de Nicolas Carbo, content de voir cela mais aussi des coureurs occasionnels ou des entreprises venir participer en groupe. Un Nicolas Carbo qui veut rester optimiste et positif. "Il faut être patient et savoir s'adapter. RRR est une adaptation de la problématique d'aujourd'hui. le fait de ne pas regrouper les coureurs permet d'organiser des évènements. Ce sera une expérience à renouveler avec un changement de site à chaque fois". En attendant, jusqu' dimanche, il y 7 kms a avaler, un record à battre et une bonne cause à défendre...

*le meilleur trailer gardois actuel


Commentaires