L’USAM SORTI LOGIQUEMENT PAR TCHEKHOV

Quand la mi-temps a retentit, on s'est regardé avec Alain Portes qui était assis à côté de moi et on a fait la même analyse...pendant ces 30 premières minutes, l'USAM Nîmes Gard a raté trop de choses pour pouvoir renverser ces russes de Tchekhov. Car c'était bien ça, l'objectif de ce match, renverser les 5 buts d'avance que possède la meilleure équipe russe des 20 dernières années acquis au match aller il y a une semaine. Dans un match qui commençait sur un faux rythme, ce sont les russes qui prenaient les devants et il fallait attendre la 18e minute et un but de Luc Tobie pour voir la Green Team passer enfin devant...et ce malgré trois occasions. Mais les joueurs de Franck Maurice perdaient trop de ballons face a une équipe qui semble tout à fait prenable et qui se repose beaucoup sur Alexander Kotov. Malheureusement la deuxième période commençait de la même manière que la première...trop de pertes de balles, un manque de réussite sur les ailes. Et comme lors de la première période, ce sont les russes qui font la course en tête et l'on doit attendre la 49e et un but de Gallego pour voir l'USAM devant. Mais joie de courte, en deux actions, Tchekhov est a nouveau devant. La fin du match est russe malgré l’égalisation au buzzer de Vidko et la qualification aussi. Il aura manqué un brin de folie aux nîmois pour réaliser l'exploit. Place au championnat maintenant et un déplacement hyper important a Limoges ce vendredi dans l'optique de l'Europe.


Commentaires