APRÈS DES TONNEAUX, YOHAN ROSSEL VA TOUT DE MÊME CHERCHER UN PODIUM EN CROATIE

"Forcément un peu déçu ce soir , une erreur lourde de conséquence puisque nous étions leaders, mais finalement se dire que tout aurait pu s’arrêter à cet endroit me fait relativiser. Se battre avec les meilleurs de la catégorie nous donnent de l’espoir. On ne va rien lâcher. Nous allons tout donner pour chercher le podium et marquer quelques points supplémentaires sur la Power Stage de demain" L’analyse de Yohan Rossel était d’une lucidité exemplaire après ses tonneaux de la 11e spéciale qui scellaient ses espoirs de victoire. Mais le gardois allait tout donner pour aller chercher le podium de ce rallye de Croatie, remporté par Sébastien Ogier. Car hormis cette erreur, lol aura fait un rallye quasi parfait. Recit... 

Des la première spéciale, le Saint Jeannais montrait que c'était lui le patron de la catégorie WRC3 en prenant la tête du général de cette catégorie. La deuxième spéciale confirmait les bonnes dispositions du gardois, alors 14e du classement scratch. Dans la troisième spéciale, Rossel et son nouveau co-pilote Alexandre Coria continuait à dominer les WRC3 pour 5 petites secondes, talonnés par le pilote autrichien Mayr-Melnhof. Il profitait de cette spéciale pour gratter une place au scratch. Dans l'ES 4, le pilote de la C3 montée par la team Sainteloc Racing accentuait son avance, la faisant passer à 9 secondes sur un nouveau dauphin, le polonais Kajetanowicz, au terme d'une spéciale ou il allait chercher une 11e place qui le classait 12e au scratch. Il portait cette avance à 11 secondes lors de l'ES5. Mais la 6e spéciale ne se passait pas comme le Saint Jeannais l'espérait et il cédait beaucoup de temps à son adversaire polonais qui revenait à 2 secondes 2. La 7e spéciale confirmait la 6e, Rossel perdait pour un centième sa place de leader qu'il récupérait très vite lors de la 8e et dernière spéciale du 1er jour à nouveau pour...2 secondes 2. La deuxième journée commençait plutôt bien avec 2 secondes de gagné lors de l'ES9 et 4 d plus lors de l'ES10, ce qui lui donnait 8 secondes d'avance à mi-rallye. Malheureusement, la 11e spéciale allait lui être fatale pour la victoire finale en WRC3. Le pilote gardois partait à la faute et suite à des tonneaux il perdait plus de 2 minutes. La 12e spéciale est compliquée pour l'équipage Rossel/Coria qui perd encore plus d'une minute alors que la 13e marque le début de la remontée. La C3 numéro 27 gagne la spéciale WRC3 et se replace 44 secondes du podium. Il n'y a plus que 31 secondes après l'ES14, 25 après l'ES15 et 8 après la 16e spéciale. Lors de la 17e spéciale et après une seconde place derrière son partenaire Ciamin, le gardois remontait sur le podium, grillant la politesse au britannique Ingram pour 8 secondes qui allaient en devenir 17 lors de la spéciale suivante mais sur Ciamin déchainé en cette fin de rallye. La 19e et avant dernière spéciale ne changeait rien au niveau des écarts. Le Saint Jeannais terminait très fort lors de la 20e spéciale, le power stage, qu'il remportait, s'intercalant au milieu des WRC. Il terminait ce rallye à la 3e place des WRC3 et confortait sa place de leader au championnat du monde de la catégorie. 



Commentaires