AVEC UNE DÉFENSE RETROUVÉE EN SECONDE MI-TEMPS, L’USAM RENVERSE NANTES

La première période de ce match en retard de la 14e journée entre l'USAM Nîmes Gard et le HBC Nantes a été marqué par l'absence des défenses des deux côtés. Et forcément quand ça defend pas, le score a la mi-temps est riche en but. 16/18 a la pause avec quelques regrets pour les nîmois qui auraient pu espérer mieux sans deux ou trois pertes de balles tout a fait évitables. Dans les buts gardois, ni Teodor Paul, ni Rémi Desbonnet, auteurs de 4 arrêts a eux deux pendant les 30 premières minutes n'ont pu empêcher les gros shooters que sont Kiril Lazarov ou Valéro Rivera de placer les Nantais en tête. Des nîmois qui auront eu le mérite de ne rien lâcher alors qu'ils ont été mené toute la première mi-temps. Mais alors qu'ils venaient de recoller au score a 16/16 grâce à un but de Jean Jacques Acquevillo, les soeurs Bonaventura mettaient deux minutes à Benjamin Gallego, les Nantais en profitaient alors pour prendre deux buts d'avance. Changement de physionomie au retour des vestiaires, l'USAM musclait sa défense. Desbonnet sortait des arrêts, le trio Gallego, Salou, Dupuy entrait en piste. Les Nantais perdaient alors complètement le fil du match. A la 35e, la Green Team passait devant pour la première fois grâce à Gallego. S'appuyant sur une défense retrouvée, Nîmes faisait monter l'écart a +6 30/24 et le H était en difficulté offensive. A 10 minutes de la fin, Gallego était exclu pour un 3e deux minutes. Derrière, un moment de flottement avec 4 pertes de balles remettait les Nantais en selle. A un peu moins de 3 minutes du coup de sifflet final, le H revenait à hauteur de l'USAM 31/31. A 20 secondes de la fin, avec un bras levé des arbitres, O’Brian Nyateu prenait un tir impossible et trouvait la lucarne de Demoulin. Mais Nantes n’abdiquait pas et égalisait. Sur l’engagement et au buzzer, Guigou du centre du terrain marquait dans le but vide et offrait la victoire à l’USAM. Cette fois, les verts se sont fait peur mais ont gagné.



Commentaires