LES CROCOS Y VONT DROIT...

Nimes, ton football a foutu le camp!!! En une semaine, face à Strasbourg et aujourd’hui à Lens, Nimes Olympique aura joué plus d’un match en supériorité numérique. Mais une fois de plus...les crocos ont craqué et n’en ont pas profité. Dominés en début de match sur la pelouse du stade Bollaert, c’est logiquement que les nîmois se faisaient punir sur un but de Ganago légèrement touché par Kelyan Guessoum. Mais la physionomie du match changeait complètement quand 7 minutes plus tard, Renaud Ripart était victime d’un attentat, plus maladroit qu’autre chose, de Sylla. Le lensois était expulsé mais l’âme des crocos devait lui aussi sortir. Les 20 minutes suivantes jusqu’à la pause étaient insipides coté nîmois et les deux équipes regagnaient les vestiaires sur le score de 1/0. Enfin, les crocos, dès le retour des vestiaires montraient un peu d’envie. Et cela se traduisaient par une faute dans la surface et un penalty que Zinedine Ferhat transformait. Il ne restait plus qu’aux joueurs de Pascal Planque a appuyer là où ça fait mal. Surtout qu’au même moment Nantes était mené 1/0 à Strasbourg. Mais hormis une action de Lucas Deaux et un coup franc de Niclas Eliasson sur le haut de la transversale, il n’y eut plus rien. Le néant!!! Et les lensois se ragaillardissaient, à 10 ils jouaient plus haut et l’entrée de Kalimuendo leur faisait du bien. Et ce qui devait arriver arriva, Haidara reprenait victorieusement un centre venu de la gauche et battait un Baptiste Reynet qui devait se demander ce qu’il était venu faire dans cette galère... La réaction nîmoise était nulle après le but lensois, les changements du coach inefficaces et Nimes s’inclinait 2/1...montrant toutes ses limites. Et une mauvaise nouvelle n’arrivant pas seule, Nantes venait de renverser Strasbourg et subtilisait la place de barragiste aux crocos...


Commentaires