MAUVAISE SOIRÉE POUR LE NVB

Comme un symbole, la balle de match, la première, marquée par l’US Villejuif résumait assez bien le match du Nimes Volley Ball. Un service let qui retombait côté nîmois et s’écrasait juste derrière le filet sans qu’aucune joueuse ne puisse intervenir. C’est un gros sentiment de frustration qui subsistait à la fin de cette rencontre perdue 1/3 sans que l’on ait l’impression que les nîmoises aient été plus dominé que cela. Tout avait pourtant bien commencé pour les gardoises qui marquaient les 3 premiers points du match mais assez vite l’accrocheuse équipe de la région parisienne revenait au score pour un mano à mano qui allait durer jusqu’à 20/21, moment choisi par les partenaires de l’ex nîmoise Carla Michels pour accélérer et remporter le premier set 22/25. Vexées, les protégées de Nicolas Agnese ne laissaient aucune chance à leurs adversaires dans le second set en s’imposant 25/11 grâce aux coups de boutoirs de Raquel Dos Anjos et Tess Bakana. Le 3e set commençait de la même manière mais à 15/9, la belle machine nîmoise se déréglait et alors qu’on ne donnait pas cher des franciliennes, celles ci se remettaient à croire en leur chance. Les nîmoise déjouaient complètement et laissaient le 3e set à leurs adversaires 23/25. Les têtes n’y étaient plus, les corps non plus, les brésiliennes du NVB excellentes jusqu’à la disparaissaient totalement du match, Tess Bakana ne trouvait plus la faille. Malgré l’entrée d’une Aita Gaye, n’ayant pu s’entraîner comme elle le voulait car malade toute la semaine, le match était joué. Le NVB s’inclinait 3 sets à 1 dans un match largement à sa portée qui laissait beaucoup de regrets au coach Agnese " On est déçu, on a pas été assez enthousiaste, on a pas eu assez de combativité face à une équipe qui joue sa survie. On est prévenu pour la suite de la saison. On a perdu un joker ce soir. Va falloir se remettre à l’endroit. C’est un rappel à l’ordre. Aita a été malade toute la semaine et Emma est largement capable d’assurer à sa place. Le problème a été collectif. Quand on joue le maintien, on est obligé de se battre et ce soir on l’a juste oublié"


Commentaires