QUASIMENT DEVANT TOUT LE MATCH, L'USAM SE FAIT SURPRENDRE PAR LE PAUC

Il a fallu une demi mi-temps pour que l'USAM Nîmes Gard réussisse prenne enfin la mesure de son adversaire aixois. Une demi mi-temps pour se lâcher car le début de match était assez crispé entre deux adversaires a la course européenne. Et ce n'est pas la blessure de Rémi Desbonnet, auteur de 4 arrêts sur les 8 premiers tirs aixois, qui allait détendre l'atmosphère pesant de ce début de partie. Plus de peur que de mal, c'est avec une cheville strapée et restrapée que le 3e gardien de l'équipe de France revenait. Non ce qui plait détendre l'atmosphère, c'est ce missile envoyé par O'Brian Nyateu dans la lucarne opposée de Mestric le gardien provençal. Desbonnet enchaînait 3 arrêts, Sanad 3 nouveaux buts qui s'ajoutaient aux 3 du début de match et l'USAM faisait un mini break. Et quand Aix revenait à la faveur de 2 infériorités nîmoise, un égyptien en remplaçait un autre. Ahmed Hesham faisait parler son bras 3 fois en moins de 8 minutes pour emmener la Green Team avec deux buts d'avance 14/12 a la pause. La deuxième période était similaire à la première. Sanad continuait à empiler les buts et Desbonnet les arrêts. Mais alors que les nîmois avaient une balle de plus 3, en deux actions les aixois egalisaient a 21/21. Et les aixois passaient même devant grâce à Garcianda. Mais Vid Kavticnik faisait parler son bras pour ramener l'USAM à égalité. Mais les aixois acceleraient dans le sillage du bras gauche de l'espagnol Garcianda et du talent de Ong et prenaient 3 buts d'avance 23/26 a 5 minutes. Mestric le gardien aixois sortaient alors le grand jeu sur une double tentative de Vid et Gallego. La messe semblait dire. Mais l'USAM n'avait pas dit son dernier mot. Gallego et Acquevillo ramenait les nîmois a un seul but, Desbonnet sortait deux arrêts et tout se jouait sur la dernière action. Malgré une défense en zone aixoise, les soeurs Bonaventura ne sifflait pas et Nîmes s'inclinait 25/26. Mauvaise opération dans la course a l'Europe.


Commentaires