UN NIMES OLYMPIQUE DES MAUVAIS JOURS BATTU PAR L’ASSE

On a pas reconnu l’équipe qui a battu Lille au Stade Pierre Mauroy il y a 15 jours. Pourtant Pascal Plancque avait reconduit le même 11 qui avait battu le leader de Ligue1. Mais en cette fin d’après-midi, rien n’a fonctionné, les Crocos n’y étaient pas. Alors qu’ils avaient l’occasion de revenir à un point de leur adversaire du jour, l’AS Saint Etienne, les nîmois ont été battu logiquement. Dominés tout au long du match, les gardois se faisaient surprendre à la 23e minute sur une magnifique frappe de 25m de Khazri. Un but qui récompensait la domination stéphanoise mais qui malheureusement ne réveillait pas les crocodiles. Les 5 premières minutes de la seconde mi-temps laissaient un petit espoir aux supporters mais les rouges retombaient vite dans leurs travers. Et ce qui devait arriver arriva...D’une frappe encore plus belle que celle de Khazri, l’ex croco Denis Bouanga crucifiait Baptiste Reynet. A 0/2 et sans réaction nîmoise, la messe semblait dite. Et que dire quand Hamouma triplait la mise...heureusement la VAR refusait le but. A la 84e, la coupe était pleine...alors que la VAR accordait un penalty aux nîmois pour une faute sur Aribi, Renaud Ripart voyait son tir repoussé par le jeune gardien stéphanois Etienne Green... Les verts s’imposaient finalement 0/2 replongeant les nîmois dans leurs doutes... Et comme le supplice n’était pas assez important, Anthony Briancon se blessait à nouveau sur la toute dernière action... Un match à oublier sous tous les points!!!



Commentaires