BLESSÉE À LA CUISSE, SHIRINE BOUKLI SE RETIRE DU GRAND SLAM DE KAZAN

La journée avait pourtant plutôt pas mal commencé. Une victoire face à la Portugaise Maria Siderot pour se mettre en jambe puis une plus accrochée face à la Russe Irène Khoukoulova en quart de finale au golden score face à une adversaire qui l’avait battu en 2019 en finale des championnats d’Europe Junior. Mais ce quart de finale difficile a laissé des traces, la tendinite à la cuisse de la native de Theziers se réveillait. Trop pour battre une autre russe Irina Dolgova en demi-finale. Trop pour combattre pour la 3e place. A un peu plus de deux mois des JO, ou celle qui a débuté au judo club d’Aramon, pas question de prendre des risques. La gardoise devra encore attendre pour affronter la japonaise Funa Tonaki, vainqueure de ce Grand Slam de Kazan. En attendant, la révélation du judo mondial chez les -48 kilos va vite rentrer en France et dès demain, elle fera une série d’examens sur l’état de sa cuisse. 

Crédit photo: européan judo



Commentaires