CAP AU NORD POUR LA REMOULINOISE CLARISSE WILD QUI REJOINT SAINT AMAND

A deux doigts de s'engager avec le Bouillargues Handball Nîmes Métropole, Clarisse Wild a alors reçu une proposition de Saint Amand Les Eaux lui permettant, en cas de maintien des nordistes, de rester en Ligue Butagaz Énergie. Elle n'a alors pas hésité une seule seconde. Direction le Noooord!!!! Alors qu'elle soigne actuellement une pubalgie qui lui empêche de terminer cette "drôle" de saison, le remoulinoise a déjà le regard tourné vers le nord de la France en gardant dans un coin de sa tête le Beach Handball qu'elle aime tant. Elle nous dit tout sur ce qui l'attend.
JS30: Salut Clarisse, contente de signer a Saint Amand?
CW: Salut Ju, oui très contente, car ça me permet de rester en D1*. J'avais envie de voir autre chose. Beaucoup de gens sont surpris par mon transfert. Ça a été une année difficile pour tout le monde et je n'y ai pas échappé. Meme si je suis actuellement blessée, je suis à fond derrière les filles pour le maintien. Je me soigne pour revenir plus forte des cet été.
JS30: Pourquoi Saint Amand?
CW: J'avais Bouillargues en D2 mais Saint Amand ça permet de rester en D1 si elles se maintiennent et très ambitieux au cas où ça se passerait mal pour le maintien. J'avais envie de changer d'environnement. Au départ, mon idée c'était de partir à l'étranger. Saint Amand a l’autre bout de la France, c'est un bon compromis (rires). C'est un club ambitieux, familial, qui a envie de recruter des filles a potentiel LFH avec une grosse marge de progression.
JS30: Quels vont être tes objectifs?
CW: Au niveau personnel, ça va faire bizarre d'être loin de ma famille. Au niveau hand, je veux me stabiliser a un haut niveau. J'ai été trop irrégulière cette saison avec de gros matchs mais des matchs ou j'ai totalement disparu. C'est a moi de faire mes preuves. On va surement être 3 sur un poste d'arrière gauche mais entre les blessures, la pandémie c'est une bonne chose et c'est stimulant. J'aurai ma chance, a moi de faire ce qu'il faut...
JS30: Que vas tu garder de ton passage à Plan de Cuques?
CW: Ça m'a fait beaucoup grandir. J'ai connu une grosse blessure la première année, une montée la 2e et du haut niveau la 3e. Je pense avoir énormément grandi. Quand j'étais jeune joueuse a Remoulins, je ne pensais pas du tout vivre cela.
JS30: Je ne peux pas faire un interview avec toi ssans te parler de Beach?
CW: Je me soigne actuellement pour le Beach. C'est ma bouffé d'air frais. J'ai les dates, j'ai discuté avec Valérie Nicolas. Cet été, y a un stage mais y a surtout l'Euro. J'ai très envie d'y aller.


Commentaires