LE BHNM RATE SA PREMIERE A L'AGORA

L'histoire du Bouillargues Handball Nîmes Métropole retiendra que la première action du club dans son nouveau gymnase est un arrêt de sa gardienne Typhanie Plée. Et pour le coup , la numéro 36 du BHNM aura été une des rares a jouer à son niveau pour l'inauguration dans le jeu de'l'Agora. Pour ce dernier match à domicile de cette drôle de saison, les gardoises recevaient les alsaciennes d'Acheneim. Le moins que l'on puisse dire, c'est que la première mi-temps a été catastrophique pour les filles de Delphine Cendre. Un 0/3 pour commencer stoppé par un but de Isty Hassanaly puis il fallait attendre la 13e minute pour voir un second but Bouillarguais. Malheureusement, les partenaires de la capitaine Julie Godel n'arrivaient jamais a passer devant en première période. Menées, elles revenaient a 8/8 puis 9/9 grace a Maïlys Van De Voorde et Manon Lachaize. La suite jusqu'à la pause c'est un 2/6 pour les alsaciennes et un score de 12/15 au moment de regagner les vestiaires. Le retour sur le parquet est a l'avantage des Bouillarguaises. Leslie Renault, de retour de blessure et totalement a côté de son match en première mi-temps, règle a mire et Mouna Chebbah prend le jeu a son compte. Mais est ce le pression de jouer dans son nouvel écrin ou le retour du public, les locales n'arrivent jamais a passer devant malgré des occasions de le faire. Et si les alsaciennes ne s'échappent pas au score, les gardoises le doivent aux 19 arrêts de Plée. Le tournant du match de situe a la 53e minute alors que le score est de 25/26. Le Cloarec arrête un penalty de Chebbah. Derrière l'ATH passe un 2/5 gérant mieux le Money Time et s'impose finalement 27/31. La coach Delphine Cendre était assez lucide après la rencontre " On a eu beaucoup de mal à rentrer dans ce match, donc on a pas mis l'intensité, du coup c'était un peu triste ce début de match. Même si il y avait du public, on les a pas mis dans le match. Ils sont pas rentrés dans le match avec nous, nous non plus. C'était un peu lent, sur un faux rythme. C'était un peu brouillon, on a pas mis ce qu'il fallait d'entrée et c'est vrai qu'on l'a traîné jusqu'à la fin du match même si c'était un peu mieux en seconde période sur l'intensité et le rythme. Beaucoup de pression et d'enjeu pour certaines, surtout émotionnellement car des filles arrêtent. C'était notre premier match ici, on a pas pris possession de ce gymnase. Donc voilà, c'est un ensemble qui fait qu'emotionnellement il y a eu un trop de choses à gérer au début du match. On a pas fait une bonne prestation en première mi-temps."



Commentaires