LE NVB RATE SA SORTIE

C'est sans ses brésiliennes, Raquel Dos Anjos et Thaesha Dos Santos ni sa passeuse sénégalaise Aita Gaye que le Nîmes Volley Ball clôturait sa saison 2020/2021 avec la réception des voisines vitrollaise. L'occasion de retrouver les deux anciennes nîmoises Océane Prénat, auteure d'un gros match au contre, et Brenda Del Mastro qui comme un symbole, terminait elle sa carrière dans cette salle ou elle a pris tant de plaisir. Mais pas de place au sentiment pour les joueuses de Nicolas Agnèse qui démarraient tambour battant cette partie. Mais à 6/5, la belle machine nîmoise se déréglait et les gardoises encaissaient un 0/5 dont elles ne se remettraient pas. Lou Ann Bastard avait beau stopper l'hémorragie, Prenat était redoutable au contre et gênait considérablement Tess Bakana et Fétia Rovira. Mais les deux joueuses ne doutaient et avec la capitaine Alexandra Le Mao, elles ramenaient le NVB à 16/16. Mais une fois de plus, alors qu'elles semblaient avoir fait le plus dur en revenant au score, les nîmoises craquaient et s'inclinaient assez logiquement 20/25. Le début de 2e set était conforme au premier, les protégées du président Niel faisaient la course en tête jusqu'à 10/10. Un mano à mano s'installait alors et malgré une Bakana qui retrouvait des angles qu'elles avaient du mal à trouver, Nîmes cédait une nouvelle fois en fin de set 22/25. L'entrée de ses deux calédoniennes, Nadège Haewégène et Tiare Teuruarii ne changeait rien, les têtes n'y étaient plus. En face, les provençales qui jouaient leur maintien sur cette victoire, étaient elles surmotivées. Le 3e set était à sens unique et il y a fort à parier qu'il n'a pas été du gout du coach nîmois. Vitrolles s'imposait 13/25 et 3/0 pour le plus grand bonheur d'Océane Prénat " On avait très peur. Ce match était très important pour nous. On a bien joué, je suis fière de mon équipe. Je suis trop contente. C'était symbolique de finir cette saison à Nîmes...surtout pour Brenda. Je suis content pour elle". Coté nîmoise, c'est une Tiare Teuruarii forcément déçue par cette dernière raté qui m'a confié " C'est dommage, on perd le match sans vraiment montrer ce qu'on est capable de faire. Elles en voulaient plus. On se maintient mais quoi qu'il arrive c'est dommage de finir comme ça". Le NVB termine tout de 1er de cette poule de PlayDowns et évoluera donc la saison prochaine à nouveau en division élite (2e niveau national) 



Commentaires