LES CROCODILES RESPIRENT ENCORE

La victoire nantaise de hier et les 5 points d’avance qu’elle donnait aux canaris avaient sans aucun doute mis un gros coup sur la tête des nîmois. Mais comme cette équipe est imprévisible, capable de gagner à Montpellier ou à Lille mais aussi capable de laisser 7 points sur les 3 derniers matchs, elle a fait preuve d’un grand réalisme en Moselle et s’est donnée encore le droit d’y croire... Et paradoxalement, Nimes dominait le FC Metz, se créait des occasions mais été incapable de marquer. Au retour des vestiaires, alors que les messins remettaient le pied sur le ballon, les nîmois convertissaient une belle action lancée par Lamine Fomba et conclue par le numéro 12 nîmois suite à un beau centre de Niclas Eliasson. Quelques minutes plus tard, le capitaine Renaud Ripart marquait son 11e but de la saison sur penalty. Nimes venait de faire le break. La réaction messine ne se faisait pas attendre mais le poteau et la VAR sauvaient Baptiste Reynet et les crocos. Et en toute fin de match, Zinedine Ferhat au terme d’un exploit personnel triplait la mise et donnait de l’espoir à tout le peuple rouge. Alors certes le calendrier des deux derniers matchs (réception de Lyon et déplacement à Rennes) semble compliqué mais Nimes est toujours en vie. Et ne dit on pas Impossible n’est pas nîmois???



Commentaires