L’USAM GÂCHE FACE AU FENIX

La première période de ce match de la 26e journée entre l'USAM Nîmes Gard et le Fenix Toulouse a accouché de 30 minutes d'un bon niveau et d'un jeu plaisant à voir jouer. Ce match commençait un combat de gardien entre Rémi Desbonnet et le belge Jef Lettens. 10 minutes lors desquelles les défenses prenaient le pas sur les attaques. Puis le match changeait complètement de physionomie. Jusqu'au coup de sifflet marquant la pause, plus un seul arrêt de gardiens n'allait être effectué. Ce match devenait offensif et Jean Jacques Acquevillo maintenait l'USAM en vie qui naviguait a 2 buts derrière le Fenix. Il fallait attendre la 25e minute pour voir la Green Team passer devant pour la première fois sur un but de Luc Tobie. En face, on se délectait du bras surpuissant de Gonçalo Martins Vieira qui faisait mouche. Après deux actions un peu confuses, les deux équipes regagnaient les vestiaires sur le score de 15/16 en faveur des haut-garonnais. Ce qui ne semblait pas être du goût d'un Franck Maurice qui rappelait vivement toute son équipe aux vestiaires. Le match ne perdait pas de son intensité au retour des vestiaires. Et pour commencer, Nîmes revenait au score au terme d'un 6/5 en 5 minutes. Tout était à refaire.... Rémi Desbonnet faisait un arrêt à la 36e...mettant fin à une disette de 31 minutes sans un arrêt de gardien. L'USAM repassait devant a ce moment là. Mais a 26/24, la Green Team ratait une balle de +3 et relançait le Fenix. La belle machine nîmoise se dereglait d'une balle de +3, l'USAM se retrouvait mené de 2 buts quelques minutes plus tard. Acquevillo mettait fin a l'hémorragie. Il fallait deux arrêts de Desbonnet pour voir l'USAM reprendre les devants mais Acquevillo se pressait trop et gachait une balle de +2. Le mano à mano continuait. A 22s de la fin, le Fenix marquait sur un penalty le but du 34/35. Et sur le derniere occasion, la passe de Luc Tobie ne trouvait personne... L'USAM s'inclinait et gachait une occasion de prendre le large sur ses concurrents européens au classement.


Commentaires