"IL ÉTAIT TEMPS POUR MOI DE PARTIR, VIVRE AUTRE CHOSE..."

"Je suis une vraie 189, une pure nîmoise. Mon papa est nîmois, ma maman Sévillane. Mais nul n'est prophète sur ses terres et il était peut être temps pour moi de partir, de vivre autre chose. Le HBCN restera le club le plus important de ma carrière et Bouillargues aura une place toute particulière dans mon cœur" C'est avec ces mots que l'arrière du BHNM Estrella Piq a débuté cet interview. La gardoise de 25 ans, grande fan des Verdi Blanco*, a décidé de quitter son Gard natal et de tenter l'aventure ardéchoise du Pouzin, fraichement relégué en Nationale 1. Mais avant ce départ, elle m'a consacré quelques minutes de son temps.

JS30: Salut Estrella, bon cette fois, c'est vraiment fini?

EP: Salut Ju. Malheureusement! C'était un bon dernier match. Une première victoire en Play Offs. On termine en beauté. C'était un bon déplacement. On a pas traversé la France pour rien. 

JS30: Pourquoi ce départ?

EP: J'ai toujours joué à Nîmes et ca me semblait impossible de partir. Se tourner vers Bouillargues, c'était une évidence. La première année en N1, c'était le top! Après la D2  ça a été un peu plus compliqué. Les deux premières saisons avec ces maintiens obtenus lors des dernières journées. La saison dernière et cette saison, avec la pandémie, c'était quand même bizarre. C'est un choix difficile. Quitter Nîmes, ça va me faire grandir. Avec Le Pouzin, on était en contact depuis deux ans. Ces derniers temps, je trouvais pas ma place handballistiquement. Et puis, c'est pas loin de la maison. Je connais déjà un peu de monde. c'est un choix logique pour un départ. 

JS30: Le club a beaucoup recruté sur la base arrière, est ce que ca a aussi compté dans ton choix?

EP: C'est logique de se renforcer. Le club montre ses ambitions. Y a des filles qui arrivent de D1. Ca fait du monde sur mon poste et donc moins de temps de jeu, même si j'étais prête a affronter la concurrence. 

JS30: Ton avenir, c'est donc Le Pouzin.

EP: On était à la base d'accord avec le BHNM pour continuer mais j'ai fait un choix. Mon choix! Y avait que Le Pouzin pour moi. On était déjà en contact l'an dernier. On s'est revu cette année lors de nos confrontations. 

JS30: Le club est relégué en N1, pas de soucis pour toi de redescendre d'un cran?

EP: Le projet c'est de remonter. De nouvelles recrues, dont moi, arrivent pour cela. Il faudra le prouver sur le terrain. Sans prétention, j'ai le niveau pour jouer en D2 donc on veut remonter de suite. 

JS30: Pour finir, quel est ou quels sont tes plus souvenirs bouillarguais?

EP: Les personnes que j'ai pu rencontrer. J'aurais des amis à Bouillargues. Sportivement, la montée en D2 a été quelque chose de fort. Finir sur cette victoire restera aussi un super souvenir. Et le match au parnasse contre Issy qui était une D1. Tout le monde avait pu s'exprimer. 

Crédit photo: Steven George *Verdi Blanco est le surnom de l'équipe du Bétis Séville. 



Commentaires