LE TOUR DU GARD 2021 JUSPORTS30...LE FOOT FÉMININ NIMES NIMES MÉTROPOLE GARD

Voila, j'ai repris mon baluchon et je suis parti à la rencontre de dirigeants de quelques clubs gardois afin de faire un point sur la saison 2020/2021 qui s'est disputé sur quelques journées pour certains, sur malheureusement rien du tout pour d'autres...Pour ce sixième épisode, direction Nîmes à la rencontre de Ludovic Gros un des coachs du FFNMG

JS30: Salut Ludo, comment le FFNMG a t il traversé cette saison 2020/21?

LG: Salut Ju, le bilan est relativement bon dans le sens ou on mise sur le côté championnat. On est forcément frustré après une saison comme ça. Mais le groupe a relativement bien traversé les choses grâce a Gaby Tavès. Les filles se sont entrainées tout au long de cette saison. On a fini par deux matchs amicaux. On espère gagner du temps pour la saison prochaine. 

JS30: Le staff de l'équipe évolue?

LG: Gaby, depuis un peu avant décembre, a vu son rôle évoluer. Elle était adjointe, on forme maintenant un duo d'entraineurs. Et même un trio car Philippe Potavin, qui était avec nous la saison dernière mais qui s'occupait de la réserve le week-end, nous rejoint à part entière. Mon frère Manu continue à gérer le recrutement et les contacts pour les matchs amicaux.

JS30: Au niveau de l'effectif, les choses se sont accélérées ces derniers jours? 

LG: On a 8 filles qui nous rejoignent dont Candice Pognat, Manon Moreira, Lisa Pauleau, Lily Pelissie Manna, Mathilde Bourgoin et Lauriane Dessalles. On se laisse un peu de temps pour voir. La réserve est elle supprimée, la faute à une histoire de subventions. L'idée est de réduire le groupe mais surtout de le bonifier. On veut un groupe homogène de 20/22 filles avec un certain état d'esprit. On est plutôt content de notre recrutement. On l'a fait avec nos moyens. Des filles comme Khadija El Kessili, Charlène Farrugia, Océane Grange, Pauline Méhadji ou encore Angeline Gustave, une de nos deux haïtiennes vont nous quitter, Marine Carillo hésite. 

JS30: De manière générale, on parle du club, du rapprochement avec l'association Nîmes Olympique et de la formation?

LG: Sportivement, le but est de se maintenir en D2. Le rapprochement avec le NO, c'est dans les tuyaux. Je me dis qu'on a jamais été aussi proche. La volonté y est...des deux côtés. La formation, c'est le travail de fond de Gaby. Pour pouvoir attirer un maximum de petites. On fait la aussi avec nos moyens. Si de jeunes pousses formées au club montrent le bout de leur nez, ce n'est que mieux. C'est l'ADN du club. 



Commentaires