LE TOUR DU GARD JUSPORTS30 2021...LE BOUILLARGUES HANDBALL NIMES MÉTROPOLE

Voila, j'ai repris mon baluchon et je suis parti à la rencontre de dirigeants de quelques clubs gardois afin de faire un point sur la saison 2020/2021 qui s'est disputée sur quelques journées pour certains, sur malheureusement rien du tout pour d'autres...Pour ce septième épisode, direction Bouillargues à la rencontre de Sylvain Maestrini, le président du Bouillargues Handball Nîmes Métropole. 

JS30: Salut Sylvain. Comment le club a t il traversé cette saison 2020/21?

SM: Salut Ju, je suis plutôt tenté de dire bien car tous nos jeunes ont pu s'entrainer en extérieur...quand la météo l'a permis. Le plus triste c'est pour les plus de 18 ans qui ont du s'arrêter mais on a gardé le lien avec eux. On a plutôt bien traversé la crise. Pour l'équipe Une sénior, on est pas à notre lors de ces playoffs. On aurait du être en tête. Mais on avait fait le choix humain de laisser partir Chloé à Chambray en LBE;  Après on a pas eu de chance avec de nombreuses blessées. mais les joueuses, le peu qu'il en restait, se sont bien battues. Ca a été quand même une saison compliquée avce notamment un mois de février ou l'on s'est déplacé 4 fois, ça a été aussi compliqué au niveau de al cohésion. mais on a quand même eu la chance de pouvoir jouer et de diffuser ces matchs sur les réseaux sociaux. il y a eu une belle entente entre tous les présidents. 

JS30: Au niveau du staff, le club maintient sa confiance au duo Cendre/Martinez?

SM: A 200%. J'espère que ça va durer très longtemps. on a recruté un entraineur pour l'équipe réserve, Billy Chabaud. Il était déjà la sur les séances vidéos et il interviendra quelques séances en complément de Delphine. Le but est d'apporter du sang neuf. 

JS30: Au niveau de l'effectif?

SM: Quand on a recruté, on l'a fait pour le côté sportif mais aussi pour le côté humain. recruter c'est dur mais je pense que ce sont des filles agréables à vivre qui se fondront dans le groupe. Elles arrivent avec beaucoup d'envie. J'ai des regrets sur les départs mais on ne peut pas retenir les filles. Elles vont nous manquer c'est sur. Elles ont laissé leurs empreintes dans le club. On a toujours un petit pincement au cœur. 

JS30: Formation, D2F... Comment va le club dans son ensemble?

SM: La formation, c'est l'ADN du club et c'est mon leitmotiv. Intégrer une jeune joueuse, c'est un espoir pour les autres. "Vous travaillez, on vous regarde, on vous intègre". Mettre un max de filles formées au club en équipe fanion, ça reste une priorité. Pour survivre on doit sortir des jeunes. Le club se porte bien. Surtout après une crise comme on a vécu!!! Je remercie d'ailleurs les partenaires qui sont restés fidèles. Les entraineurs, les bénévoles et les parents. Tout le monde a été content du boulot qu'on a fait; Financièrement et sportivement, le club va bien. C'est une belle saison par ces temps si compliqués. 



Commentaires