LOU-ANN BASTARD QUITTE SON COCON NIMOIS

C'est avec un pincement au coeur que la volleyeuse nîmoise Lou-Ann Bastard m'a consacré quelques minutes pour me parler de son départ du NVB. Pur produit du club du président Maurice Niel, elle était la dernière nîmoise du groupe de Nicolas Agnese, même si dans une immense rire elle m'a dit " Tiare et Nadège * sont aussi nîmoises maintenant depuis tout le temps qu'elles sont la". Mais la jeune joueuse a décidé de quitter son cocon nîmois et d'aller voir chez les voisins héraultais si elle peut grappiller du temps de jeu, ce qui malheureusement lui a fait défaut cette saison. Ses proches et sa maman en particulier sera dans les tribunes bitteroise lui emmenant un peu de Nîmes dans l'Herault.
JS30: Salut Lou-Ann, bon, Nîmes c'est vraiment fini? 
LAB: Salut Ju, on verra ce qu'il peut se passer dans les années futures. C'est absolument pas fermé. Le Nimes Volley Ball c'est mon club. Mais la, il me faut prendre du temps de jeu ailleurs. Mais je peux imaginer de revenir à Nîmes dans quelques années
JS30: Que vas tu garder de ce club?
LAB: 11 années passées à Nîmes. Je vais garder cette superbe relation avec les filles, surtout cette année. La coupe de France M20 l'an dernier même si elle a pas été achevé. Et la qualité des entraînements de Nicolas Agnese. 11 ans dans le club de ma ville, ça restera dans mon coeur.
JS30: Quel est ton meilleur souvenir avec le NVB?
LAB: L'accession en Élite en étant invaincue en championnat. C'était juste magique. La coupe de France M20 même si on a pas pu aller en phase finale a cause du Covid. On aurait sûrement pu décrocher un podium. Il y a cette saison en élite aussi, que j’ai eu la chance de partager avec des filles vraiment super comme Thaesha, Aïta et Alex! J’ai appris énormément avec elles! Elles resteront également un très bon souvenir au Nîmes VB.
JS30: Ton avenir c'est Béziers. Parle nous de cette aventure qui t'attend?
LAB: Je fais le choix de reculer d'une division. J'ai contacté des centres de formation et Béziers a été le plus intéressé. Je veux continuer à me former.
JS30: Que peut on te souhaiter? 
LAB: De la réussite, m'épanouir dans mon projet sportif et dans mes études.
JS30: Tu resteras une supportrice du NVB?
LAB: Toujours, Je viendrais voir les matchs quand je le pourrai. C'est mon club. Béziers c'est pas loin (rires)
* Les calédoniennes Tiare Teuruarii et Nadège Haewegene sont au club depuis 10 ans. 



Commentaires