L’USAM ACCROCHÉ PAR LA LANTERNE ROUGE

Entre un USAM déjà qualifié pour l’Europe eh un Tremblay déjà relégué, on pouvait craindre un bon match de fin de saison. Mais la Green s’est donné un objectif...finir 4e de cette Lidl Starligue. Et pour cela et avant d’affronter le PSG ce week-end, il fallait donc gagner. Malheureusement, rien ne s’est passé comme prévu pour les nîmois. Tremblay aura mené pendant 59 minutes et 20 secondes. Et l’USAM s’est fait bouger notamment tout au long de la première période pour arriver au moment de rentrer aux vestiaires avec un déficit de 6 buts 20/14. Dès la reprise Tremblay ne desserrait pas son étreinte. A la 36e les joueurs de la banlieue parisienne menait encore sur le même écart qu’à la pause. Débutait alors le show Benjamin Gallego/Jean Jacques Acquevillo. De la 36e à la 53e, on assistait à un vrai BenJi/Ji... 5 buts chacun et l’USAM revenait à un but pour s’offrir un nouveau Money Time de folie. Et à la 58e minute sur un nouveau but de Acquevillo, Nimes revenait à hauteur des tremblaisiens. Peu en réussite, Rémi Desbonnet faisait un arrêt important, bonifié par un but en contre attaque de Mohammad Sanad. L’USAM venait de passer devant... Au meilleur des moments??? Après un temps mort posé par Joël Da Silva, Sébetic crucifiait les nîmois à...3 secondes de la fin. Alors vu la physionomie du match, ce point ramené, qui ne suffit pas pour garder la 4e place, le PAUC ayant gagné, est il un point de gagné ou un de perdu???




Commentaires