SHIRINE BOUKLI DÉÇUE PAR SES MONIDIAUX RATÉS

"Je suis pas satisfaite de ce que j'ai fait. Je pense qu'il manquait quelque chose. Franchement, je me bats sur les deux matchs et c'est assez frustrant de se dire qu'on va chercher, qu'on mène et derrière on se prend quelque chose. Dans les deux cas, je me suis pris un truc et c'est super frustrant. Je sais que des fois, il faut faire avec, des fois on se sentira moins bien, des fois, on va se sentir bien mais ça reste un championnat donc il faut s'accrocher jusqu'au bout. C'est vrai que j'ai pas fait attention à ça. Voilà j'ai envie de dire que c'est comme et que ça arrive. L'objectif c'était de monter dans la ranking et d être tête de série aux jeux. C'est une compèt de préparation donc je voulais prendre des filles que j'avais jamais pris sur le circuit. Je pense qu il y a des choses positives mais là j'ai pas assez de recul pour voir voir ce qu'il y a. Pour l'instant je reste frustrée. Je sais que je vais mieux que ça. Figueroa je l'ai déjà prise et je l'ai déjà battu. Donc du coup je savais ce que j'avais à faire, je me suis engagée et elle a profité d'une petite erreur. J'ai l'impression qu'elle a pas eu d'autres ouvertures et c'est ce petit truc qui fait que...je me suis engagée à fond, je vois qu'il ne y a rien de son côté et pas de pénalités. C'est vraiment frustrant. C'est la même chose pour le combat contre Munkhbat. Elle a deux pénalités, c'est pas possible de perdre sur une fille qui a deux pénalités en golden, qui se relève au bout de 30 secondes. Pour moi, c'est pas acceptable ce que je viens de faire et j'espère que je vais savoir me remobiliser. Même si c'est frustrant, il faut passer a autre chose pour être meilleur pour la suite. C'était pas mon objectif au début car j'étais pas censé être l'art j'espère que ça va me servir de leçon pour la suite" . C'est la voix tremblante et avec beaucoup de déception que la judokate de Theziers Shirine Boukli s'est confiée à l'Esprit du judo. La gardoise est clairement passée à côté de ses championnats du monde ce dimanche à Budapest. Elle termine 7e battue en repechage par la mongole Munkhbat. Pourtant la journée avait bien commencé avec deux premiers combats remportés avec maîtrise face a Siderot la portugaise et Khubulova la Russe. Mais c'est l'espagnole Figueroa, que la pensionnaire du Flam 91 avait déjà battu, qui allait lui jouer un mauvais tour dans un combat pourtant dominé par la gardoise. Elle repart donc de Hongrie sans médaille mais avec une sacrée base de travail a un peu plus d'un mois des Jeux Olympiques de Tokyo où elle représentera la France dans la catégorie -48 kgs. Et gageons que celle qui a débuté le judo a Aramon aura su tirer des leçons de ces championnats.
Crédit photo: Attila Kisbedenek/AFP


Commentaires