YOHAN ROSSEL...TOUJOURS PLUS VITE, TOUJOURS PLUS LEADER

"C’est juste fabuleux, un vrai rêve de se battre pour un titre de Champion du Monde. On reste leaders, nous accentuons notre avance sur les adversaires directs, c’est le week-end comptablement parfait." A l'arrivée de ce Rallye de Sardaigne, 5e manche du championnat du monde des rallyes, le Saint Jeannais Yohan Rossel ne cachait pas sa joie après un week-end juste parfait. Tout avait bien commencé des la première spéciale ou le gardois prenait de suite la tête du classement WRC3 (15e au scratch à ce moment la) devant son rival polonais Kajetanowicz. Malgré une belle 2e spéciale, Rossel cédait un peu de terrain au pilote Skoda qui lui ravissait la place de leader pour...4 petits dixièmes. Ce début de rallye ressemblait à un joli mano à mano entre les deux pilotes et des la 3e spéciale, Rossel repassait devant le polonais pour 1 seconde 4. Une avance qui passait à 5s lors de la 4e spéciale clairement dominé par le français qui pointait alors à la 11e place du classement scratch. La 5e spéciale était totalement à l'avantage du pilote polonais qui reprenait plus de 10 secondes au français et lui ravissait la tête du WRC3 pour 5 secondes. Les 6e et 7e spéciales ressemblent au jeu du à toi, à moi. Lors de la 6e spéciale, le natif de Saint du Gard reprend 2s mais en reperd 5 lors de l'ES7. La 8e spéciale va marquer un tournant dans ce rallye, Rossel, impressionnant, claque le 7e temps de la spéciale, rentre dans le Top10 du général scratch et profite du retrait de son rival polonais qui est sorti de la route pour prendre largement la tête du WRC3. Même Si c'est Solans qui remporte la 9e spéciale, le gardois débute plutot bien cette 2e journée de rallye. En ce début de samedi, le gardois et son copilote Alex Coria sont dans la gestion et possèdent plus de 15s d'avance sur l'espagnol Solans qui est maintenant son dauphin en WRC3. Lors de la 11e spéciale, Rossel remet les gaz et reprend du temps a tous ses poursuivants. Il remet ça dans la 12e spéciale, continuant à accroitre son avance et en prenant la 8e place du général scratch. La 13e spéciale est neutralisée, rien ne change au classement. Auteur d'une belle 14e spéciale, Rossel voit l'espagnol Lopes devenir son dauphin dans la catégorie WRC3 avec 43 secondes d'avance. 3e temps de la 15e spéciale, il prend la 7e place du classement scratch et confirme cela dans la 16e et dernière spéciale du samedi. Yohan Rossel est dans la gestion au moment de commencer la dernière journée ou il lâche 14 secondes lors de l'ES17. Il remet de suite l'église au centre du village des la 18e spéciale en revenant aux avant-postes du classement de la spéciale. La 19e spéciale a été neutralisée pour les WRC3 suite à la Polo en feu de l'estonien Linnamae, les concurrents suivants dont Rossel n'ont pu défendre leurs chances. En tête quasiment toute la course, le duo Rossel/Coria s'impose en WRC3 sur les routes de Sardaigne avec 26s d'avance sur Lopes et plus de 48 sur Solans. Grâce à cette victoire en Italie, le pilote de la Citroën C3 conforte sa position de leader au championnat du monde des rallyes WRC3. 






Commentaires