JUSTE AVANT LE MANS, L'ALÉSIEN ROMAIN DUMAS PREND DU PLAISIR A MONZA

Non non, ce n'est pas le titre d'un tabloïd sur les vacances du plus célèbre pilote Alésien. C'est en une phrase, la sensation qu'a connu Romain Dumas lors des 6 heures de Monza et ce...à quelques jours des 24 heures du Mans. Et surtout après des débuts difficile lors des 8 heures de Portimao le mois dernier. "On a un problème de frein depuis le début du développement de la voiture, mais on ne comprend pas pourquoi (la voiture est restée quatre tours au stand durant la course pour réparer). Est-ce que ça vient de la matière, de la qualité ? Il y a pourtant une grande entrée d'air pour le refroidir le plus possible. C'est vraiment dommage parce qu'on a mené la course. On savait que ça allait marcher, on a le deuxième meilleur temps en course. Je m'y attendais un peu, à être leader à un moment, mais je pense que ça en a surpris certains. Mais au final c'est frustrant. Je me suis quand même régalé au volant. C'était bien de montrer qu'on est performants, qu'on est là. C'est bien pour l'équipe. Mais on ne peut pas se comparer aux voitures d'usine. On a quand même quelques problèmes à régler, il faut travailler dessus, et comprendre." Travailler, le maitre mot du gardois qui après une première au Portugal mi figue, mi raisin, voulait montrer un autre visage. Lui qui au lendemain de cette 30e place Portugaise a donné 4 pages de modifications a faire sur la voiture. Et ca a plutôt réussi!!! La Glickenhaus 007 LMH numéro 709 a terminé 4e de cette course italienne, prenant la 3e place de la catégorie Hypercar. Mais surtout, et alors que ce n'était que sa deuxième course, la voiture du milliardaire Cameron Glickenhaus a un temps mené la course, enchainant les bons tours de course à la bagarre avec l'Alpine 480 de Nicolas Lapierre. Malheureusement, des problèmes de freins allaient empêcher le gardois et ses coéquipiers Westbrook et Mailleux de défendre leur position jusqu'à la fin. Tout de même de bon augure avant de filer vers le célèbre circuit de la Sarthe les 21 et 22 aout. 





Commentaires