LE RÊVE DE MÉDAILLE OLYMPIQUE DE SHIRINE BOUKLI S’ENVOLE APRÈS 3 PÉNALITÉS

"Je ne comprends pas (la troisième pénalité). J'attrape soi-disant le pantalon, alors que je suis au niveau de la hanche et que c'est elle qui croise. Je suis à une main, à la ceinture à la limite, mais plutôt au-dessus. Je ne sais pas ce qui s'est passé [...]. Je suis déçue, énervée parce que je ne comprends pas la décision d'arbitrage.". C’est la tête basse et évidemment très déçue que la jeune Thezieroise Shirine Boukli analysait sa défaite à son premier combat de ces 32e olympiades. Véritable espoir de médaille du clan français, la gardoise, championne d’Europe en titre, a vu son rêve s’envoler face à la Serbe Nikolic après une troisième pénalité (les deux premières pour non combativité et la troisième pour avoir soi disant attrapé le pantalon de son adversaire)...sans avoir pu mettre son judo en place.




Commentaires