PREMIERE HISTORIQUE POUR WILFRID HOUNKPATIN

"C’est un sentiment très puissant. J’ai rarement ressenti des choses comme ça. C’est beaucoup d’émotion. Je m’en souviendrai toute ma vie. Je suis fier de porter ce maillot. Je ne pouvais pas rêver mieux pour une première. C’est un truc incroyable, Plus de 30 ans qu’on n’avait pas gagné ici. Cette équipe de « bizuts » comme on l’a appelé, elle est venue et elle a rivalisé face à une grande nation du rugby. Nous sommes une grande nation du rugby. Quand on croit en nous, on est capable de tout. On est capable de choses énormes comme ça. Merci pour tous les messages de soutien et pour tous ceux qui ont cru en nous." Il y avait beaucoup de fierté d'avoir réussi un tel exploit dans les propos du pilier Wilfrid Hounkpatin après la victoire 26/28 de l'équipe de France face à l'Australie sur la pelouse de Melbourne. Car l'histoire retiendra que les bleus n'avaient pas gagné au pays des Kangourous depuis 31 ans. Le coup était passé prêt il y a quelques jours lors du premier match de cette tournée d'été, il a été..transformé ce 13 juillet. C'était déjà un moment fort en émotion, le voir chanter la marseillaise avec la main sur le cœur en était la première preuve, pour celui qui a grandi à Nîmes et a touché ses premiers ballons ovale au Rugby Club Nîmois car à presque 30 ans (il les aura le 29 juillet), le numéro 3 des bleus allait connaitre sa première sélection. Il y gravitait autour de ce XV de départ mais n'avait jamais eu l'occasion de le porter officiellement (convoqué pour préparer le Tournoi des 6 nations 2020, il avait du renoncer sur blessure), lui qui n'a véritablement commencé le rugby qu'à 18 ans. Grace a ses énormes prestations avec le Castres Olympique, il s'est donc offert le droit de rêver en bleu. Et après 52 minutes passé sur le rectangle vert, il a été remplacé par Demba Bamba, c'est un large sourire qui illuminait le visage de gardois d'adoption. 


Commentaires