L'USAM HONORE SES 4 OLYMPIQUES

C'est a quelques jours du tournoi du Parnasse Infernal (26 et 27 août, entrée gratuite soumise au pass sanitaire) ou Saint Raphaël, Nancy et les Portugais du Sporting vivront a l'heure nîmoise pendant 3 jours, que le président de l'USAM Nîmes Gard David Tebib avait réuni la'presse et les médias locaux dans les murs de l'Imperator afin de rendre un vibrant hommage aux 4 green men qui ont participé aux Jeux Olympiques. Le président nîmois, très heureux, prenait la parole pour ouvrir cette conférence de presse " Lorsque nous étions en D2 et imaginions juste d'être européen, c'était impensable de croire qu'il y aurait une médaille d'or olympique a l'USAM. Le travail fait au club permet ces belles aventures. On s'est construit mutuellement et on s'est aidé les uns les autres" Éric Delanzy, journaliste a Midi Libre, enumerait alors une liste de 18 sportifs triple médaillés d'or dont un certain Michael Guigou. " Déjà je suis dans cette liste (rires), sérieusement c'est gratifiant d'être avec ces champions. Finir ma! carrière internationale sur ce titre est juste quelque chose d'extraordinaire. C'est la dernière pour moi mais l première d'un nouveau groupe. Tout ce que ce groupe a vécu nous a servi. Autant le crash à l'euro, que la 1/2 du mondial en Egypte ou le bon TQO. Je suis fier d'avoir bien terminé le travail avec eux". La parole était alors donnée à Rémi Desbonnet, remplaçant au Japon mais tellement important dans le groupe. "Ça a été une expérience incroyable. Mes JO c'est un hôtel dans lequel on avait pas du tout de liberté. J'avais accès à tous les entraînements et tout les matchs. J'ai essayé d'indiquer certaines choses aux joueurs. J'ai enfin pu accéder au village juste avant la finale. C'était une expérience unique. J'ai essayé d'emmener mon sourire. Je ne peux pas vivre cela comme Mika mais je peux vous dire qu'il y a de la gratitude et pas de frustration". Arriva alors le moment de parler des Egyptiens. Mohammad Sanad dans un français excellent assura alors que la 4e place obtenue par son pays même historique revêtait beaucoup de déception. Cette 4e place, c'est la première et c'est historique. On a fait une belle compétition mais on visait une médaille. On a juste fini 4e ...la place où il n'y a pas de médailles". Pour Ahmed Hesham qui participait à ses premières olympiades " c'était un vrai rêve".
Rémi Desbonnet est ensuite venu sur la confrontation entre les 4 amis. " La demi-finale reste un grand moment avec mes potes de l'autre côté. On a pu échanger à la fin du match". Pour Mika Guigou, cette demi finale revêt aussi une belle importance "la joie des demi-finales nous a libéré d'un poids après plusieurs defaites à ce niveau-là. On s'est rapproché des volleyeurs, ça a été une belle rencontre. C'était nos voisins de palier, on a vécu une aventure commune . J'ai partagé ma dernière compétition avec Luc Abalo. On en parlait pas forcément tous les deux. Parfois les émotions m'ont rattrapé. Par exemple j'ai eu plus d'émotions en allant au dernier match qu'après... On va se remettre à la tête a l'USAM. L'europe va arriver très vite, je suis très motivé car c'est ma dernière saison. Cette conférence de presse se terminait par une séance photo et des prises vidéo dans la cour plus bel hôtel nîmois.


Commentaires