GRÂCE À SANAD EN FEU, L’USAM ASPHIXIE LE CSKA MOSCOU

 Le tirage au sort n’a pas été clément avec l’USAM Nimes Gard, ça on le savait, les 20 premières minutes le confirmait...la Green Team devrait être costaude pour se sortir du piège moscovite. Les premières minutes étaient serrées et chaque équipe se rendait coups pour coups, ce qui ne plaisait guère au duo d’arbitre portugais qui abusait des deux minutes, quatre en un quart d’heure. Le jeu était haché mais surtout Nimes n’était pas assez accrocheur en défense. Si bien que les russes faisaient un mini break en menant 6/9. Mais pas de panique Mohammad Sanad ramenait la maison à un but. Arrivait alors la 20e minute, moment que choisissait l’USAM pour muscler sa défense. Et on ne voyait plus que vert et noir. En dix minutes, les gardois passaient un 7/1 à leurs adversaires, qui ne mettaient plus un pied devant l’autre. La physionomie du match avait complètement changé et l’USAM s’envolait au score, 17/13 à la pause. Le début de deuxième période ressemblait à la fin de la première. S'appuyant toujours sur une grosse défense et sur la réussite de Sanad qui marquait son 10e but, les protégés de Franck Maurice faisaient grimper l'écart a 7 buts, 22/15, après un but du capitaine Julien Rebichon. Les nîmois maintenaient la même intensité physique et l'écart ne cessait de grimper pour atteindre 10 buts à la 50e. Avant de se rendre à Moscou dans une semaine, les nîmois ne devaient pas gâcher ce beau match qu'ils étaient en train de produire devant leur public. Un petit frisson parcourait le parnasse avec un 0/3 russe mais l'inévitable Sanad marquait son 13e but et relançait la machine. Tom Poyet arrachait un ballon dans les mains russes et lancait...Sanad décidément intenable. Le Parnasse finissait debout pour une belle victoire 36/29 et un petit matelas de buts d'avance avant de se rendre en Russie.



Commentaires