LA BELLE SÉRIE DE GUILHEM LAGET S'EST ARRÊTÉE A 15

Le Compsois Guilhem Laget avait une série en cours de 12 victoires au moment de commencer le Tornéo Citta Di Crémona en Italie. Et son tournoi commençait de la meilleure des manières, tête de série numéro un, il était exempt de premier tour puis faisait forte impression en s'imposant 6/1 6/0 face au hongrois Ferenc Gabor Lelic et 6/1 6/1 en quart de finale face au suisse Daniel Pellegrini, tête de série numéro 8. La demi finale face à son partenaire de double Nicolas Charrier était plus disputée. La tête de série numéro 4 de ce tournoi italien prenait le premier set au gardois 7/5. Après la perte de cette manche, Laget retrouvait l'aisance qu'il affichait depuis le début du tournoi et déroulait pour conclure ce match sur un score de 6/3 6/1. Oubliée la petite frayeur du début de cette demi finale, le natif de Comps démarrait tambour battant sa finale face au japonais Kouhei Suzuki en remportant la première manche 6/3. Mais avait il laissé trop de jus lors de sa demi, il craquait dans la fin du deuxième set à 5/5. Le japonais renversait alors la situation, remportant 8 des 10 prochains jeux pour s'imposer 3/6 7/5 6/2 et gagner ce tournoi. Le jeune français a eu l'occasion de prendre sa revanche sur le japonais (associé à l'allemand Sommerfeld) en finale du double ou associé à Charrier, il a du batailler ferme pour s'imposer au set décisif 2/6 7/6 10/6. Le gardois, qui grâce a ses bons résultats italiens, progresse d'une place au niveau mondial et atteindre la 23e place, lui qui est 4e joueur français. De bons résultats qu'il a partagé sur ses réseaux sociaux: "Ca a été une semaine presque parfaite en Italie.. Je gagne en double avec Nicolas Charrier en sauvant deux balles de match. Et je suis finaliste en simple, je m’incline contre Suzuki 6/3 5/7 2/6 en livrant une grande bataille pour donner toujours le meilleur de moi-même ! Cette défaite met un terme à une magnifique série de 15 victoires consécutives en simple en espérant que la prochaine soit encore plus longue". 


Commentaires