L’USAM TOUJOURS INVAINCU APRES SA VICTOIRE SUR LIMOGES

C'est fort de son contingent de trois, et non quatre, puisque Micke Brasseleur a quitté le Limousin la semaine dernier pour le PAUC, anciens nîmois que Limoges se présentait au Parnasse avec l'objectif d'effacer les deux grosses défaites de la saison dernière. Mais d'entrée de jeu, le capitaine nîmois Julien Rebichon impregnait le rythme de ce qu'allait être là premiere période en marquant trois fois sur les cinq premiers buts gardois. L'USAM prenait les devants et n'allait plus lâcher jusqu'à la pause grâce à son jeu rapide. Le symbole de cette rapidité d'exécution était la liaison entre Rémi Desbonnet et Mohammad Sanad. Le gardien international et l'égyptien se trouvait les yeux fermés...comme a la 21e minute ou Debs adressait un bijou de passe a son ailier qui concluait devant un Parnasse en ébullition. Et que dire du but du pharaon a 15/10, encore sur une passe de quaterback de son gardien, conclu de façon accrobatique par le numéro 91. Et quand ce n'était pas Desbonnet/Sanad qui s'y collait, O'Brian Nyateu et Henrik Jakobsen prenait le relais. A la 25e le demi centre trouvait son pivot avec un modèle de passe. Les nîmois atteignaient la mi-temps avec une avance de 3 buts 15/12. Des la reprise, chaque équipe se rendait coup pour coup. Les limougeauds marquait, la Green Team répondait. L'USAM marquait deux fois, Limoges répondait quelques minutes après. Côté nîmois, on assistait au Show Minel. L'arrière nîmois marquait a quatre reprises. Si ils gardaient leurs trois buts d'avance, les nîmois pechaient en défense. En 19 minutes, peu aidés par leurs défenseurs, les deux gardiens nîmois ne réussissaient pas un arrêt. Heureusement, les limougeauds étaient maladroits et l'USAM gardait ses trois buts d'avance a moins de dix minutes de la fin. A la 52e minute, Téodor Paul sortait l'arrêt qu'il fallait sur un jet de 7m de Gajic. Sur l'action d'après, Mathieu Salou faisait se lever le Parnasse en donnant quatre buts d'avance a la Green Team. Limoges revenait à deux buts malgré un Henrik Jakobsen en feu. Limoges ratait une premier occasion de revenir a moins un malgré un but vide côté nîmois. Mais Gajic ne ratait pas la seconde. Les 36 derniers secondes allaient être irrespirables !!! Hesham marquait mais le duo d'arbitre refusait le but pour une faute adverse. Alors il y revenait et donnait la victoire aux nîmois 30/28. Le Parnasse était debout et l'USAM toujours invaincu en trois matchs.


Commentaires