LE RC CEVENOL LANCE SA SAISON, ENCORE RATÉ POUR LE RC UZES, FESTIVAL OFFENSIF POUR LE RC LES ANGLES

La troisième journée de fédérale 3 des clubs gardois a accouché de deux victoires logiques et d'une défaite qui aurait pu tourner autrement. 

A la montée de Silhol à Alès, après un quart d'heure en mode diesel, Florent Rédares trouvait l'embut après une succession de passes pour marquer un essai en coin. Valentin Barrel transformait. Il fallait ensuite attendre quasiment la mi-temps pour voir la ligne d'avants pilonner la défense de Revel. Celle ci se mettait à la faute et Monsieur Sauvagnat n'avait pas d'autre alternative que d'accorder un essai de pénalité au RCC. au retour des vestiaires, commençait le Show Corentin Granier. En coin ou sous les poteaux, le jeune ailier poulxois du club alésien transperçait, par deux fois, la défense haut-garonnaise pour donner encore plus d'ampleur a la victoire alésienne. Car malgré un essai transformé encaissé en fin de match, les cévenols tenaient leur première victoire de la saison, 26/7. 

Le Rugby Club Uzès se déplaçait au Teil en Ardèche pour essayer de glaner ses premiers points de la saison. Mais si les uzétiens ont fait mieux que se défendre et cela même en infériorité numérique après le carton rouge d'Olivier, ils n'ont pu tenir la distance face aux ardéchois. C'est pourtant eux qui avaient frappé les premiers par l'intermédiaire de leur arrière Arthur Gibert. Encore dans la coup à la pause, 6/3 pour les locaux, les ducaux craquaient au retour des vestiaires sur deux faits de jeu, un essai évitable et donc l'expulsion d'un de ses joueurs, 16/3. Jules Granier, sorti du banc, réduisait le score à l'orgueil. Mais l'ailier Ardéchois Miralles, auteur quasiment de tous les points de son équipe, allait définitivement se muer en bourreau des gardois en marquant un dernier qu'il transformait lui même. Le RCU s'inclinait 23/8

Pour sa première à domicile, le RCAGR a offert à son public un véritable festival d'essai. Les rhodaniens sont allés aplatir le ballon à sept reprises dans l'embut des ardéchois de Privas, laissant leur demi de mêlée Dimitri Joly faire le reste au pied ( quatre transformations et deux pénalités). Dominateurs de bout en bout, les gardois ont bien évidemment ajouter à cette victoire le bonus offensif. Les protégés du président Sanciaume ont commencé le match tambour battant, asphyxiant leurs adversaires en marquant trois essais en douze minutes. Ce ne sont pas les deux pénalités marqués en 6 minutes par les ardéchois qui allaient semer le doute chez les gardois. Ils reprenaient leur marche en avant aussitôt pour mener 32/6 à la pause et passer un 19/0 en seconde période grâce à un banc de touche de gala (Faceries, Cherbetian, Merquey, Gouy et Bonnaure entre autre). L'arbitre sifflait la fin du match avec une belle et grosse victoire 52/6 et un public ravi par le spectacle qu'il avait vu sur la pelouse. 



Commentaires