LES NÎMOIS BRILLENT SUR LEUR NUT

Rémi Dauce, Audrey Malosse, Rachel Reboul, Mathieu Bancarel, Florian Vallat, Sophie Rivaux, Jane Charbonnel, Loic Martinez,  Maxime Colin et Marjorie Janas...ce sont autant de nîmois et de nîmoises qui ont fait briller les couleurs de la capitale gardoise sur cette édition 2021 du Nîmes Urban Trail. Premier des deux NUT qui vont avoir lieu en moins de six mois puisque l'édition 2022 retrouvera sa date habituelle du mois de février, a connu un beau succès populaire avec plus de 4000 participants dans un esprit toujours sportif et festif. Si c'est l'ardéchois Corentin Combes, en 2h08'22" et la Vauclusienne Gisele Ferrari, en 2h37'06" qui ont remporté le 30 kilomètres, les nîmois ont trusté les places d'honneur sur cette distance avec Rémi Dauce qui termine second à moins d'une minute du vainqueur du jour et le duo Audrey Malosse et Rachel Reboul qui prend les deuxièmes et troisièmes places à un peu plus de cinq minutes de la traileuse d'Althen les Paluds, tout prêt d'Avignon. Mais le meilleur restait à venir avec la victoire d'un habitué du NUT Mathieu Bancarel devant le toujours très régulier Florian Vallat sur le 20 kilomètres. Chez les féminines c'est un trio gardois qui a fait la course en tête. Venue de Pujaut, Violette Mercier a devancé en 1h32'40" la nîmoise Sophie Rivaux et la Saint Mamertoise Séverine Larguier, ce trio finissant juste devant l'ancienne handballeuse du HBC Nîmes Jane Charbonnel. C'est un autre nîmois, Loïc Martinez qui a coupé le premier la ligne du 10 kilomètres en 42 minutes tout pile, Maxime Colin lui aussi nîmois terminant 3e. Enfin, l'habituée des podiums gardois, Marjorie Janas a été devancé de 45 petites secondes par la Vauclusienne Pamela Debihi, 50 minutes 52, pour la victoire sur 10 kms. Une autre pensionnaire du RTN30 Lumi Fubert termine elle 3e. 








Commentaires