MON PARIS ROUBAIX

Le Bellegardais Alexandre Delettre a appris au tout dernier moment sa sélection pour cette course mythique qu'est Paris Roubaix. Tellement au dernier moment que vendredi et samedi il était encore inscrit sur deux courses...qu'il a couru et a enchaîné avec l'enfer du Nord. Mais les pavés, la boue, la pluie...ça ne se refuse. Alors si sa course s'est arrêtée au bout de 180 kilomètres, le jeune coureur de la Team Delko, qui avait réservé une belle surprise a ses coureurs cette année, en a pris plein les yeux. Il nous raconte...son Enfer du Nord!!!
JS30: Salut Alexandre. Alors tu as appris tout dernier moment ta sélection pour Paris-Roubaix, qu'est-ce qui s'est passé dans ta tête à ce moment-là ?
AD: Salut Ju. Écoute, on m'a appelé le jeudi pour remplacer un coureur. J'avais deux course de prévu, vendredi la route Adélie de Vitré et samedi la classique Loire-Atlantique où j'ai pris la 8e place. J''ai pris la route pour Compiègne le samedi soir et c'était parti. Je sais que j'arrive pas dans les meilleures conditions, sans fraîcheur mais j'arrive avec beaucoup d'envie et aussi d'appréhension. C'est une course pas comme les autres. Donc j'avais beaucoup de stress.
JS30: Raconte-nous un peu ta course ?
AD: Je me suis senti avec les jambes dures. Il pleuvait. J'ai pas réussi à suivre l'échappée. Arrivé sur les pavés, il y avait un peu de stress car c'était détrempé. J'étais trop loin des premiers pour pouvoir finir la course. Mais j'ai kiffé les pavés. À la base je ne pensais pas que c'était fait pour moi mais il y avait un sacré engouement et j'ai pris énormément de plaisir.
JS30: Du coup, ça donne envie d'y revenir ?
AD: Si j'en ai l'occasion oui. À un moment, je me suis dit je suis sur Paris Roubaix. J'avais participé au mini Paris-Roubaix quand j'étais jeune et là je réalisais que j'étais sur la grande course que je regardais à la télé quand j'étais gamin. Ça a été un super moment.
JS30: Et puis, il y a eu aussi ce maillot*?
AD: Oui, l'équipe a eu l'idée de créer son maillot spécial en hommage aux années La Vie Claire, en collaboration avec Look. Ça fait un sacré coup de pub. Et puis, ce jour-là Bernard Tapie est décédé. La Vie Claire, c'était son équipe. Ça fait un bel hommage!!!
*L'équipe Delko a porté pour cette édition 2021 un maillot hommage "LOOK 1985" avec les couleurs Mondrian rendues célèbres par Bernard Hinault et Greg LeMond du temps où ils couraient dans l'équipe de Bernard Tapie La Vie Claire.
Crédit photo: Getty Images


Commentaires